Et pourquoi pas, dis ?

19 février 2018

Photo du dredi #38

Je me rends compte que je n'arrive pas à publier ma photo du dredi le dredi, justement.

Pourtant, j'aime bien les mettre semaine après semaine sur Instagram. Tant pis donc si cette photo est publiée le lundi, hein ?...

La plupart du temps, je la prends seule (tu me crois si je te dis que j'ai choisi un téléphone avec le mode selfie ? Celui que j'avais avant ne l'avait pas...). Mais parfois, une de mes fifilles est dans les parages, et je lui demande de l'aide.

C'est ce qui s'est passé vendredi. Rosalie était là, parce qu'elle a -encore- fini plus tôt. J'avais dans l'idée d'illustrer ma semaine fatigante, en m'étirant, baillant.

Mais pour une sombre histoire de timing, il se trouve que...

moi 16 2

Je m'envole.

Posté par julimelle à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18 février 2018

Les bonheurs de la s'maine #174

J'ai réalisé en commençant la semaine que certaines académies étaient déjà en vacances. Nous, il nous reste deux semaines. Et du coup, j'ai commencé la semaine un peu jalouse.

C'est mal, je sais.

Il faut dire aussi que cette semaine a été un tunnel jusqu'au bout du bout, jusqu'à ce dimanche soir que je n'aime pas toujours... Alors ça n'a pas aidé à être sereine et détachée des vacances des autres. Ahem.

Abibi est un homme passionné, ça a ses bons côtés, mais c'est aussi fatigant. Il se trouve qu'il a eu un déplacement pro à Bruxelles pendant 4 jours, et que ça s'est enchaîné avec un week-end pour sa passion (la baston) (euh... le wintsun, pardon). Pas de bol, c'est mal tombé, mais je suis à peu près sûre que quand ce genre de week-end se reproduira (il y en a 4 de prévus dans l'année) (oui, moi aussi je trouve que c'est beaucoup) (oups), ça ne collera pas non plus.

Bref, il y a 2 ans encore, je n'aurais pas pris les choses aussi bien. J'aurais été infecte avant et après avec Abibi, pour bien lui faire comprendre que je lui en voulais. J'aurais subi chaque instant. J'aurais beuglé comme un putois râlé toute la semaine, j'aurais été en permanence en apnée, et attendu que les filles soient couchées pour respirer.

C'est là qu'on voit le chemin parcouru, et c'est toujours bien d'en avoir conscience. Parce que finalement, ces jours passés à 4 ont été plutôt doux, en définitive.

Donc, cette semaine toutes les 4, on a essayé de mettre des moments sympas dans un quotidien qui peut vite devenir lourdingue.
On s'est fait notre petit plaisir coupable : un apéro devant le replay de The Voice. Deux, même. (C'est long, The Voice).
On a fait vite sur les corvées (le bain, les devoirs, la préparation des affaires ; sans oublier le lave-vaisselle et les lessives) (enfin j'imagine que tu sais ce que sont des corvées), pour avoir du temps pour dessiner, lire ou danser.
J'ai du préparer 18000 pique-niques pour rien (j'exagère si j'veux), parce qu'il y avait un préavis de grève à la cantine centrale de Nantes, et que nous étions au courant seulement le matin si les écoles seraient livrées ou pas. Chaque matin, nous avons donc préparé les sacs de pique-nique, pour finalement qu'ils ne soient pas consommés (#déception), et même jetés pour certaines choses, puisque pas conservés au frais (#gaspillage).
J'ai fait des kilos de crêpes, pour l'école d'Anita, puis pour celle de Maïté.

J'ai quand-même été à la danse, on a commencé notre gala, et ça va être super.
J'ai regardé "Les bracelets rouges", sur TF1, la semaine dernière déjà, et j'aime beaucoup. Ça traite de la maladie assez pudiquement, les acteurs sont formidables, et le service enfants malades de l'hôpital est filmé avec douceur.
J'ai fait des contrôles dans toutes mes classes (avec les corrections qui vont avec). Le trimestre 2 touche à sa fin, enfin il y touchera après les vacances, ça va vite arriver. Vendredi, j'ai passé la journée à faire passer des oraux à mes élèves de troisième : ils ont présenté leur stage en entreprise, et s'étaient vraiment bien préparés. J'ai été assez bluffée de leur sérieux, touchée par leurs tenues, choisies avec soin et en fonction de leur personnalité. Du bon boulot.

Le plus long a été d'enchaîner avec le week-end seule, encore.
Samedi matin, avec les autres représentants de parents de l'école maternelle, on a ouvert l'école pour un ciné-crêpes très sympa. Mais ça a engendré une installation vendredi soir, d'arriver tôt samedi matin, de rester ranger samedi midi. Bon. C'est là qu'être maman d'une adoleschiante peut être utile, hein. Merci Roro, pour le relais !
Samedi soir, je me suis même autorisée à aller prendre un verre chez des copains, en laissant les filles couchées sous la surveillance de l'adoleschiante en question. C'est bon de les voir grandir.

Dimanche, la grasse mat qui fait du bien, le petit tour au marché, jouer aux playmos, la gym à 4. Et le retour d'Abibi, enfin.

Prête à affronter cette dernière semaine avant les vacances. Gniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii.

* Lundi, m'endormir contre Abibi avant qu'il ne parte à Bruxelles

* Mardi, les Malteseers en salle des profs

* Mercredi, commencer la choré pour le gala : on sera un feu d'artifice sur Allumer le feu, MAIS chanté par Brigitte

* Jeudi, la speedy correction de mon paquet de copies

* Vendredi, la pile de crêpes qui monte qui monte

* Samedi, il y a du soleil !

* Dimanche, mon bouquet de mimosa, énoooooorme, rapporté du marché

Bonne semaine à toi (plus qu'une, donc !).

Posté par julimelle à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 février 2018

Noir et blanc #2

Je sais, je sais, le défi n'était fait que pour durer 7 jours. Mais j'ai vraiment beaucoup aimé prendre une photo par jour en noir et blanc. Un détail insignifiant, ou au contraire, une chose marquante.

J'ai la sensation de regarder ce qui m'entoure autrement.

Cette semaine, j'ai pu ainsi immortaliser les quelques flocons tombés du ciel. Ma tasse fétiche, si jolie avec son vert prairie, son bleu azur, son jaune soleil, son rouge fraise écrasé. J'ai aussi voulu garder une image de mes soirées : jeudi avec les copines, vendredi avec le mari chéri et samedi avec le BFF.

Et c'est pas facile de prendre en photo l'amitié, les confidences, la musique, l'ambiance, le goût du bonheur, l'odeur du "je suis exactement là où j'ai envie d'être". Alors je réfléchis à ce qui pourrait le mieux les représenter, leur rendre hommage.

NetB8

"Le sens de la vie"

NetB9

"Et regarder la neige tomber"

NetB10

"Les arrondis et les pointillés"

NetB11

"Le Spritz du jeudi soir"

NetB12

"Le concert"

NetB13

"Rien, ne change"

NetB14

"Les murs nous parlent, écoutons-les"

Je n'ai évidemment pas respecté les règles du défi, mais tu sais quoi ? C'est pas grave.

Posté par julimelle à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 février 2018

Les bonheurs de la s'maine #173

Une semaine bien remplie, plus froide, MAIS sans un flocon de neige suffisamment costaud pour nous faire rêver, avec de la pluie, toujours.

Cette semaine, si tu habites comme moi dans l'ouest de la France, tu as certainement eu l'impression désagréable d'être puni(e) de poésie. Tu as vu passer les photos de poudreuse, d'enfants en anorak, de bonhommes de neige, de toits tout blancs, des photos magiques car inhabituelles, givrées et enneigées.
Je ne suis pas venue vivre à Nantes pour la neige (mais par amoooooooooooour), je le sais bien, mais quand-même... J'aurais adoré avoir le droit moi aussi d'entendre mes pas crisser sur les trottoirs. Bon, tant pis. Je me suis contentée des photos envoyées par mes soeurs.

À part ça (qui a quand-même fait l'ouverture de TOUS les journaux de la terre !), la semaine a été assez tranquille. J'ai même eu droit à plusieurs soirées sans bosser, ce qui est rarissime ! L'expérience, ça s'appelle ! (Oui, je me la pète si j'veux)

Mardi, j'ai vécu des cours horribles, avec plein de bruit (j'ai fait des jeux et des travaux de groupes, je cherche, aussi), mais la fin de semaine a été super. Comme quoi, ça fluctue autant que les hormones adolescentes.... Du coup, le soir, une fois Abibi rentré à Nantes (c'était pas gagné, la SNCF n'avait pas mis les rails-neige à ses trains, apparemment !), on s'est commandés un truc à manger en discutant. Ça faisait longtemps que ça n'était pas arrivé, tant nos soirées sont soit séparés l'un de l'autre, soit studieuses chacun de notre côté. Et pourtant, ça fait du bien !

Mercredi, en fin de journée, on a été à l'expo Dali qui se tient à Nantes jusqu'à fin mars. 18h-19h, pour une tranche de culture et un bon moment tous les 5. C'est pas si souvent qu'on se fait des sorties en semaine, et ça fait du bien de changer un peu de d'habitude.

Jeudi, en formation super intéressante toute la journée, j'ai enchaîné avec le premier CA dans mon nouveau collège, et zou, j'ai filé rejoindre deux copines dans notre QG de cocktails. Des mois qu'on attendait ça, prises toutes les 3 dans le tourbillon de la vie. Un spritz, un mojito, des tapas, et paf, il était plus de minuit ! On n'a pas vu le temps passer !

Vendredi soir, après éparpillage de la marmaille (Roro chez une copine, Tessoeurs chez les grands-parents), on s'est fait des supplis, un concert (cadeau du père Noël ; Belle and Sebastian, toute notre jeunesse !...) et un verre. Une soirée de rêve.

Samedi midi, j'ai couru à la gare pour un autre moment de rêve (quelle chanceuse je suis), puisque j'ai pris le train pour Le Mans, pour rejoindre mon meilleur ami pas vu depuis BEAUCOUP TROP LONGTEMPS. C'est fou comme avec certaines personnes, rien ne change, tout est évident. On a refait le monde en buvant des coups, en mangeant du poulet aux amandes (ils n'avaient pas de poulet aux noix de cajou), on a rattrapé un peu ce temps qui file, en se souvenant quand on s'est connus (il y a... presque 24 ans...). Ça fait un bien fou.
Je suis rentrée ce midi, on a eu à peine 22 heures ensemble, mais on en a bien profité.

Aujourd'hui, j'ai rangé la maison, fait un peu de ménage, rempli mon calendrier Chouette Kit que ma soeur m'a donné, en attendant qu'Abibi rentre de chez son pote avec les fifilles.

Cette semaine, je n'ai pas beaucoup lu, je n'ai rien regardé de spécial, je n'ai pas trop bougé mon corps, en dehors du cours de gym suédoise de ce soir. On fera mieux la semaine prochaine.
En attendant, pas mal de petits bonheurs !

* Lundi, planifier les trois prochaines semaines de boulot

* Mardi, Abibi a réussi à rentrer de Paris malgré la neige

* Mercredi, le fauteuil massant/chauffant pendant le shampoing chez le coiffeur

* Jeudi, la première gorgée du Spritz dont je rêvais depuis des mois !

* Vendredi, une super soirée à deux

* Samedi, le retrouver

* Dimanche, bouquiner mon cosmo tranquille, dans le train

Belle semaine à toi, il en reste 2 avant les prochaines vacances, et pour une fois, je trouve que c'est vite passé (je ne dirais peut-être pas la même chose dans 2 semaines moins 3 jours !...).

Posté par julimelle à 21:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 février 2018

Photo du dredi #37

Le retour de la photo du dredi !

Je grandis toujours autant, chaque semaine un peu plus, chaque jour qui passe me rend plus grande encore. Toujours pas vieille, ça non !

moi 9 2

(j'aime bien mes petites rides de croissance, moi !)

Posté par julimelle à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


06 février 2018

Noir et blanc

Tu as sûrement vu tourner sur FB et Instagram les défis des photos en noir et blanc.

7 jours, 7 photos en noir et blanc. Pas d'explication, pas de personne ni d'animaux de compagnie. Et tu nomines chaque jour une nouvelle personne.

Je déteste les chaînes, d'habitude. J'ai été nominée par ma soeur, qui elle-même déteste les chaînes.
Mais c'est vrai que des photos, c'est pas compliqué. C'est rigolo, de se demander chaque jour ce qu'on pourrait bien immortaliser.
Alors j'ai joué le jeu. Et j'ai beaucoup aimé ça.

À quelques règles près...
J'ai à chaque fois écrit un petit texte, donné un titre.
J'ai pris aussi des gens.
Je n'ai nominé personne.

Je remets ici le fruit de cette semaine, et je n'exclus pas de continuer encore quelques jours...

NetB1

Jour 1 : "Poires du soir, espoir".

NetB2

Jour 2 : "La vie est une fête".

NetB3

Jour 3 : "Sèche tes larmes, il pleut bien assez".

NetB4

Jour 4 : "To the moon and pancakes".

NetB5

Jour 5 : "Pythagore je t'adore".

NetB6

Jour 6 : "Fais surtout ce qu'il te plaît".

NetB7

Jour 7 : "Dimanche pluvieux, dimanche heureux".

Posté par julimelle à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 février 2018

Les bonheurs de la s'maine #172

Semaine de scrogneugneu, j'te raconte pas !!!

Le temps pourri, déjà (qui a dit encore ??!??!!). Ça te minerait n'importe quel moral. Raaaaaaaaa.

Et puis il est de ces semaines où ça va un peu de travers.

Le mari chéri a fait quelques conneries, tout en étant absent 4 jours entiers. Belle performance !!
Il a jeté par inadvertance une enveloppe à moi dans laquelle il y avait un papier important, j'ai passé 3 heures à le chercher partout (et je ne l'ai pas retrouvé, si tu veux savoir) ; il est parti à Belfort avec la seule clé de voiture que l'on a, j'ai donc passé encore 3 heures à la chercher partout, en me demandant où je l'aurais posée, cette p*?°$# de clé, si j'étais lui. Grrrrr (et je ne l'ai évidemment pas retrouvée, hein !). C'est pas comme si mercredi aprèm il avait fait un temps horrible et que j'avais 3 allers-retours à faire pour la danse (ça a été un régal) (et je ne l'ai pas maudit du tout, en marchant sous la pluie),
Ah ça, il a entendu parler du pays, à son retour, j'te l'dis, moi !..

J'ai eu ma première altercation avec un élève de cinquième, ça ne m'a pas secouée mais ça m'a bien saoulée, j'ai rarement vu autant d'insolence dans un si petit regard, et je suis sortie de mes gonds. Pfffffff.
Au collège toujours, j'ai apporté un calendrier perpétuel, pour noter les anniversaires des collègues, et ça a été bien accueilli. Je prends ça pour une victoire, parce que c'était pas gagné (d'ailleurs, certains ont refusé d'y mettre le leur, tu y crois, ça ?). On a eu droit à nos premiers bonbons, cette semaine, pour l'anniv de la collègue de Sciences Physiques, yepa !

Sinon, cette semaine, je l'ai donc passée à esquiver les gouttes avec mes fifilles. C'est vraiment de plus en plus simple, quand je suis seule avec elle. Elles grandissent, bien sûr, mais pas seulement : j'arrive à drôlement lâcher prise, et c'est beaucoup plus cool pour tout le monde.

J'ai été à la danse, à la gym. Et mine de rien, comme je fais tout à pied, maintenant, je marche pas mal, dans la semaine. J'ai regardé sur Netflix la dernière saison de Gilmore Girls. C'est ma série doudou, j'aime tout dedans : les dialogues, la bande-son, les histoires, les personnages, la relation mère-fille, tout. Cette ultime saison n'est passée que sur Netflix, et j'avoue que je suis mitigée. J'ai déjà trouvé que Lorelei avait le visage hyper tiré, il m'a bien fallu un ou deux épisodes (sachant qu'il y a 4 épisodes d'une heure et demie) pour m'y habituer. Ensuite, je n'aime pas l'idée que ça se termine...
Mais j'ai aussi adoré retrouver Rory, Logan, Kirk, Luke, franchement, un bonheur.
J'ai enfin trouvé le Biba du mois de février. Il a du se passer un truc, normalement, on trouve toujours le magasine un mois avant, non ?... Depuis début janvier, je scrute, je scrute, et rien. Alors que j'ai reçu mon Cosmopolitan (je suis abonnée).

Cette semaine, on a réussi à se mettre d'accord avec mon meilleur ami : on se voit le week-end prochain. Et ça, c'est juste génial. On se retrouve au Mans, à mi-chemin, et je suis trooooooooop contente. Ça fait tellement longtemps qu'on ne s'est pas vus !...J'ai aussi programmé deux soirées copines pour la semaine qui vient. Ouais, je profite du non-déplacement et des remords d'Abibi, hu hu.

Et au milieu, quelques petits bonheurs :

* Lundi, un super stage Jeux et Maths, qui m'a donné plein plein d'envies

* Mardi, un bol de pâtes corbo devant le replay de The Voice, toutes les 4

* Mercredi, Anita qui redanse dans le salon, que j'aime la regarder !...

* Jeudi, au tableau, écrit par R., une élève de 4ème "Si on aime les maths, alors on aime le chocolat", j'adore !

* Vendredi, un coup de fil à une maman qui désamorce une situation un peu relou

* Samedi, m'acheter une marinière-culotte chez Petit Bateau

* Dimanche, l'apaisement retrouvé

Allez, on ne faiblit pas, il reste 3 semaines avant les prochaines vacances, on tient le bon bout !
(pardon)

Posté par julimelle à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 février 2018

Ouvrir les yeux

Et voir les petits signes de la vie.

IMG_20180127_130611_857

J'ai pris cette photo pendant un des rares moments ensoleillés de ce mois de Janvier un peu tristounet.
Ce contre-jour signifie qu'il y a du jour, et ça, ça, c'est une belle nouvelle.
C'est après-coup, après avoir savouré les rayons du soleil sur ma TBTI (ma Table en Bois de Taille Inhabituelle), que j'ai vu le coeur dans les fleurs. C'est rigolo, non ?

IMG_20171228_125005_734

En épluchant mes pommes de terre pour la purée-pour-les-petits-cochons, je suis tombée sur celle-là : impossible de ne pas l'immortaliser.
Ça m'a fait dire aux filles : "eh, les fifilles, j'vous patate fort !..."
(ce qui a fait ni chaud ni froid à Rosalie, vibrer Anita et rire Maïté ; la routine, quoi)

IMG_20180115_205514_273

Un de ces soirs de speed-dating rendez-vous parents profs, où je me prends pour un généraliste par temps de grippe tant les parents sont nombreux à m'attendre dans le couloir, j'ai enchaîné les rendez-vous, donc, en essayant d'être à la fois rapide, précise, personnalisante, conseillante et à l'écoute. Tout un challenge.
Ce soir-là, c'était pour mes classes de 4èmes, que j'aime beaucoup, parce qu'ils ont le bon goût d'être polis, bons en maths, sympas, drôles, bavards plutôt partants pour ce que je propose, actifs à l'oral. J'ai rencontré des parents à l'image de leurs enfants (ce qui me fait dire : pour avoir des enfants sympas, rien ne vaut l'exemple).
J'ai beaucoup parlé, j'ai beaucoup posé de questions aussi, j'ai ri, et je l'ai vu.
Le petit coeur gravé sur la table de la salle 205.
Celui-là même pour lequel tu grondes l'élève qui en est responsable quand tu le prends sur le fait.
"Non mais dis donc !?! Est-ce que moi je viens chez toi écrire sur ton bureau ???"
Ce qui est débile, quand on y pense : d'abord, ce bureau n'est pas à moi, et ensuite, j'imagine sans peine qu'il se charge très bien de son bureau tout seul !!!

Trois petits coeurs à des moments où on ne s'y attend pas, ce sont des belles surprises.
*soupir de bien-être*

Posté par julimelle à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 février 2018

Les confettis de la vie

Ce moment de grâce où les enfants s'amusent, dansent sur la playlist qu'on a préparée pour eux (la danse des canards, la macarena, Papaoutai, Despacito, mais aussi les Jackson Five ou Jain), sous les regards attendris de leurs parents, ravis de partager la fête avec eux.

Il est 21h30, ce 31 décembre, mais c'est leur minuit à eux.

Avec Abibi, nous les regardons de la cuisine, tellement heureux de voir tout ce bonheur chez nous.
Une vingtaine d'enfants dansent, ils sont à fond.

Et là, Abibi me regarde et me chuchote, sur le ton de la confidence : "c'est le moment, non ?".
Le moment ?... Le moment de quoi ?!?

Avant même que j'aie le temps de réfléchir ou de poser la moindre question, il plonge le bras dans un de nos placards en hauteur, et il en ressort un gros sac en plastique.

DES CONFETTIS !!!

Il a jeté UN SAC ENTIER DE CONFETTIS, LE CON !!!! DANS MON SALON !!!!!!!

Et je ne peux même pas lui en vouloir : non seulement, il est aussi chez lui, mais en plus, ça a juste rajouté ce qu'il fallait d'hystérie et de magie pour achever les enfants de se croire en 2018 avec quelques heures d'avance...

IMG_20171231_224419_249

Remarque, je devrais être habituée, puisqu'il a fait la même chose l'année dernière... Mais je ne pensais pas qu'il en avait encore !

C'est tout lui, ça. L'inattendu et la surprise à chaque instant.
Ça n'est pas que joie, hein, crois-moi. C'est même vraiment fatigant le plus souvent.
Mais même après presque 25 ans ensemble, il arrive toujours à me surprendre, et à mettre un peu de folie dans notre vie.

Bon, je te dis pas que chaque fois que je tombe sur un confetti je ne le maudis pas à mort un peu, mais au final, ces confettis sont la parfaite illustration du bonheur dont on doit profiter quand il se présente.
Et tant pis si après coup il y a quelques retours de bâton.

Chaque fois que je tombe sur un confetti (sous le frigo, sur le couvercle de la confiture, dans le tiroir à couverts, dans les chaussures, sur le rebord de la baignoire, dans les toilettes, dans mon bac à culottes, sur ma table de nuit, sous les lits... liste non-exhaustive...), il me renvoie aux petits bonheurs que je consigne chaque semaine ici-même. Voir en toutes choses le bon côté des choses. Aimer la vie. Chérir les confettis.

IMG_20180101_182430_726

(À raison d'un confetti ramassé toutes les 32 secondes, je pense qu'on aura réussi à tous les ramasser d'ici 27 ans et quelques jours, d'après mes calculs) (ça tombe bien, moi qui adoooooooooore le ménage !)

Posté par julimelle à 12:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 janvier 2018

Bye-bye janvier moisi

Janvier, c'est le soufflé des fêtes qui retombe : tu t'attends à un bon gros gâteau, bien rond, bien gonflé, et quand tu le sors du four, POUF, il est tout écrasé. Recroquevillé sur lui-même.

(T'as déjà mangé un soufflé, toi ? Moi, jamais !)

Janvier, cette année, tu n'as tenu aucune de ses promesses : pas de belle couleurs dorées, pas de fromage qui embaume, pas de chaleur qui fait du bien, rien.
(Pardon de te tutoyer, mais d'une, je suis de la grande famille de l'Éducation Nationale, où tout le monde utilise le "tu" (mais où personne n'accepte que les élèves le fassent, eux), et de deux, ça fait 30 jours que tu te laisses aller au-dessus de nos têtes, et ça, ça rendrait intime n'importe quelle relation, non ?)

Janvier, tu auras été moisi de bout en bout. Niveau météo, j'entends. Mais ça suffit pour donner une impression générale bien pourrie.

"Janvier 2018 ? Ah oui, ça a été ho-rri-ble !"

Voilà ce qu'on en dira de toi dans quelques temps. Et je ne te parle pas des statistiques qui arrivent sur le mois le plus pluvieux depuis 1953 ou les presque 20 heures de soleil en moins par rapport à ton cousin de l'année passée !

IMG_20180119_085655_231

(Elles sont pas trop chouettes, mes chaussures ?!?)

L'autre jour, j'allais bosser, sous la pluie, parce que maintenant je vais au travail à pied, qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il fasse beau.
J'ai une préférence quand il fait beau. Ça m'évite d'oublier mon parapluie en salle des profs.
J'avais le nez sur mon portable, sans doute, bien que j'essaye de regarder ce qui m'entoure, je profite souvent de ces quelques minutes pour envoyer un message, ou zyeuter Instagram (#accroc).
Bref, j'ai levé les yeux, et je suis tombée sur cette maison. Dans une rue que j'emprunte tous les jours, je passe chaque jour devant, mais je ne la vois jamais. Enfin si, peut-être que je l'avais déjà vue, mais je ne l'avais pas remarquée.

IMG_20180125_085102_618

Ce contraste entre le gris du ciel et le rose de la maison, ça m'a immédiatement donné le sourire : comment est mon humeur, et comment j'aimerais qu'elle soit.
À partir de là, j'ai souri, et ma journée a pu commencer dans une autre ambiance.

Alors, cher Janvier bancal, sache que je ne t'en veux pas, en chaque goutte de pluie, il y a la lumière qui se reflête. En cherchant bien.

Posté par julimelle à 20:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,