Et pourquoi pas, dis ?

15 octobre 2017

Les bonheurs de la s'maine #157

Cette semaine, pas de trucs fou fous, mais la vie en elle-même n'est-elle pas un peu tourbillonnante ?....

Abibi est reparti à l'autre bout de la France, avec un petit retour parmi nous jeudi. Ça a un peu coupé la semaine.

J'ai réussi à aller trois fois à la gym (mardi soir, samedi matin et en fin de journée aujourd'hui, au cours Famille, avec les filles) et une fois à la danse, et je suis contente. Bon, mardi, j'avais oublié mon élastique à cheveux, et ma brassière de sport, autant te dire que ça n'a pas été un régal, mais ça fait du bien quand-même de move-my-body.

La semaine prochaine, ce sont les vacances, et nous n'avons pas encore réservé notre semaine en amoureux... Rappelle-toi, j'avais offert un voyage à NY à l'amoureux, mais il s'avère que le budget est trop élevé. On devait partir autour du week-end du marathon + au moment d'Halloween, + vacances scolaires = $$$$$.
Et puis surtout, on a aussi besoin de racheter un ordi, et envie de partir au ski cet hiver. BREF, on s'est dit que pour moins cher, on pouvait aussi se faire plaisir...
On va sans doute partir à Berlin. Reste plus qu'à finaliser tout ça !

Avec une période de recul, je réalise que je suis moins fatiguée à l'approche des vacances. Merci la mutation dans un collège moins "tonique" que le précédent !

Cette semaine, Maïté nous a fait quelques grosses colères, elle a récolté 3 points rouges (elle aurait pu en avoir 6 de plus, pour être tout à fait honnête). Elle va donc avoir une punition, mais on n'a pas encore décidé quoi.Anita a été chez le doc, pour faire un point sur un traitement magique homéopathique pour l'aider à trouver le sommeil. On a aussi dégainé le CD de méditation, la bouillotte doudou, et les pensées positives.
"Elle est comment, ta vie ?" "Belle !"
"Et tes parents, ils sont ?..." "En bonne santé !"
"Et Tessoeurs ?" "Aussi !"
"Et toi tu es ?..." "Joyeuse !"
Et je dois dire que je la trouve plus heureuse qu'il y a quelques semaines. On n'est pas encore sortis de l'auberge, mais j'y crois encore (on est vivants tant qu'on est fort) (de rien) (OH PUTAIN J'AI CITÉ DU LARA FABIAN).
Et surtout, elle s'est présentée à l'élection des délégués dans sa classe, avec un slogan qui tue "Avec Anita, faites le bon choix !". Et elle a gagné !!!!!! La joie dans ses yeux ! La fierté ! Soyons clairs, j'aurais été fière d'elle si elle avait perdu, et je l'aurais consolée et réconfortée, mais je t'assure que vue la rentrée qu'elle a eue, avec la déception du conservatoire et tout le toutim, ça fait un bien fou de la voir si heureuse.
Rosalie n'en peut plus de mettre son réveil à 6h57 tous les jours, il est temps que les grasses mat quotidiennes arrivent. Elle est vraiment autonome, j'adore la voir grandir. Par exemple, elle a retrouvé une de ses copines pour aller choisir le cadeau d'une autre copine. Et elle a découché samedi soir, après une aprèm bowling entre cops.

Ce week-end, Abibi s'est remis aux travaux, et il a fait un plancher sur notre terrasse du deuxième étage. C'est trop bien !!!!!

Le temps a été plutôt doux, ce qui met du baume au coeur. Non ?

Avec tout ça, des ptits bonheurs, il y en a eu à la pelle !

* Lundi, une bonne soirée boulot, je suis efficace

* Mardi, m'autoriser un cours de gym pendant que Rosalie reste manger avec Tessoeurs

* Mercredi, le retour d'Abibi

* Jeudi, mes élèves sont vraiment sympas

* Vendredi, Anita est si fière d'avoir été élue déléguée !

* Samedi, découvrir la cuisine afghane, un délice

* Dimanche, la terrasse n°2 est finie, et le résultat est génial

Bonne semaine à toi, la dernière avant les vacances, et ça, c'est top !!!

 

Posté par julimelle à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 octobre 2017

Photo du dredi #28

Tu es de la team #çaportebonheur ou #çaportemalheur ?

Moi, j'ai toujours aimé les vendredis 13. Plutôt de bonnes ondes ces jours-là, ou en tout cas aucune mauvaise histoire à déplorer.
Et puis j'aime le nombres impairs, celui là est en plus premier, j'aime bien les 13.

Aujourd'hui aura été un bon vendredi 13.
D'abord, la liste de représentants de parents sur laquelle je me suis présentée a été élue dans l'école de Maïté. Puis celle sur laquelle Manu s'est présenté a été élue dans l'école d'Anita. Et enfin Anita, elle, a été élue déléguée de sa classe. Rien que ça. Journée civiquement dense chez nous !..

Et puis tu avoueras que les vendredis, annonciateurs de week-ends, sont déjà, en eux-même, porteurs d'espoir. 13 ou pas.

Aujourd'hui, j'ai mis un pull pour la première fois, acheté pas plus tard qu'avant-hier, bleu foncé à paillettes, légèrement décolleté dans le dos, avec toute une ligne de petits boutons en forme d'étoiles, le long de la colonne.
J'aime bien porter un vêtement la première fois.
J'avais mis un joli sautoir aussi, couleur bronze.
Et mon blouson en cuir.

Ça donne ça :

photo moi 13 10

Ouais, je sais. On voit rien.
Malédiction du vendredi 13.

Posté par julimelle à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 octobre 2017

À table #5

D'avance pardon pour cette semaine, mais quand on n'est pas chez soi, on n'est pas maître non plus des menus !...

Je te propose donc ce que l'on pourrait appeler un THÈME PATATES, qui n'a pas été pour déplaire à Maïté-miss-Chips.

Mercredi midi -> poëlée steak haricots verts
Mercredi soir -> petits croissants jambon/fromage, concombre et tomates

Jeudi soir -> poulet patates carrées

Vendredi soir -> pour Rosalie et nous un resto La Belle-îlloise (bonne découverte !), pour Anita et Maïté des galettes

Samedi midi -> huîtres et spécialités de poisson en entrée, poulet patates, fromage
Samedi soir -> thon au barbec et patates

Dimanche midi -> GROS FESTIN encornets au chorizo, achard de légumes, patagos à la crème d'ail, frites, feuilleté à la framboise
Dimanche soir -> pour les filles soupe de légumes, pour moi RIEN

Lundi soir -> fondue de poireaux au curry, dinde et riz

Mardi midi -> (y'avait grève) gratin de pâtes, poulet et champignons
Mardi soir -> saucisses de Strasbourg purée

Bien bien bien.

Remarque, c'est une idée à creuser, les semaines à thème... Non ?

Posté par julimelle à 12:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 octobre 2017

Les bonheurs de la s'maine #156

Dès lundi matin, 5h30, Abibi est parti en déplacement. Ça a donné le ton de cette semaine toutes les 4.

Quand il n'est pas là, je suis obligée de réveiller les filles un peu plus tôt, pour déposer Anita à la garderie avant d'emmener Maïté dans sa classe (elle commence à 8h45, Nit c'est à 9h). Je suis donc moi-même obligée de mettre mon réveil un peu plus tôt.
Quand il n'est pas là, tout repose sur moi, il ne faut pas qu'il y ait de grain de sable dans le potage, sinon, c'est dur-dur.

Quand il n'est pas là, je m'autorise quand-même des moments rien qu'à moi : je fais dîner les filles et me prépare un plateau télé, par exemple. Et je vais à la danse (merci Rosalie d'avoir grandi et de garder Tessoeurs).

Quand il n'est pas là, je dois veiller aux devoirs, aux signatures, aux goûters, aux lessives, aux courses, aux repas, toute seule. Je n'ai pas le choix, mais le plus dur pour moi, c'est qu'une fois qu'il est rentré, les filles ont toujours tendance à me solliciter MOI pour toutes les petites choses du quotidien ("maman, faut que je me lave les cheveux ou pas ?" ; "maman, tu sais où est mon pantalon pour le sport ?" ; "mamaaaaaaaannnnnnn j'ai finiiiiiiiiiiiiiiiiii").

Quand il n'est pas là, je n'arrive pas bien à me coucher tôt. Et je mets toujours plus de temps pour m'endormir.

Cette semaine s'est -malgré son absence- bien déroulée. On avait mis au point un système de points rouges et verts en conseil de famille, et à part Maïté qui a trop souvent mis mes nerfs à rude épreuve, je dois dire que l'ambiance à la maison a été plutôt douce. Je ne saurai pas dire si c'est grâce à ça, mais sans doute que les filles m'ont davantage aidée à mettre la table pour récolter des points verts ! Pourvu que ça dure !
On a continué de nous dire nos petits bonheurs chaque soir, j'ai dégainé les gouttes L72 pour Anita, espérant l'aider à trouver plus facilement le sommeil.

Nous avons eu une météo plutôt clémente, avec carrément l'été en plein milieu de la semaine. J'ai pu prendre un verre en terrasse avec une copine pendant le cours de danse de Maïté. Ça aurait pu être mon petit bonheur du mercredi, mais voir Anita enchantée de son cours de danse, après la catastrophe de la semaine dernière, passe avant !

Un nouveau poisson est venu infuser l'eau du bocal que Coquillette boit. Après avoir proposé Pigeon et Ananas Blanc, Maïté a accepté qu'on l'appelle Pasta, pour rester dans la thématique nouillesque des animaux de la famille.

Et puis ce week-end, nous l'attendions avec impatience, puisque nous avons pu retourner sur l'Île d'Yeu, pour voir le frère d'Abibi, avec mes beaux-parents. Les filles étaient aux anges : deux jours entiers avec leurs grands-parents et leur tonton et sa chérie. Hier, nous avons eu un temps magnifique, c'était tellement bon de sentir la chaleur du soleil, de déjeuner dehors, de se baigner sur la plage des Vieilles !... Hier soir, c'était la fête du thon : de grandes tables ont été dressées sur le port de Port-Joinville, et partout des tranches de thon étaient grillées au barbec ou à la plancha. Le tout sous des guirlandes de couleur et au son des accordéons marins. On a passé une belle soirée.
J'adore l'Île d'Yeu, c'est magnifique.

* Lundi, aller vite fait chercher les passeports tout neufs avec Rosalie, et en profiter pour faire un peu de shopping toutes les deux

* Mardi, une sortie sous le soleil avec des élèves sympas

* Mercredi, le sourire d'Anita à la fin de son cours de danse

* Jeudi, un rendez-vous de parent qui se décale et allège un peu ma journée

* Vendredi, mon tout premier escape game (on a réussi en 53'44" !!!)

* Samedi, on s'est baignés à l'île d'Yeu, sous le soleil

* Dimanche, goûter pour la première fois des patagos, un délice

Bonne semaine à toi, ici elle s'annonce courte (je fais grève mardi) et dense (Abibi repart demain matin...) !

Posté par julimelle à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 octobre 2017

Photo du dredi #27

Intérieur jour, 16h.
Décor : salle des profs toute vide.
Personnage : une prof de maths pressée de terminer de corriger ses copies, pour passer un chouette week-end, libérée de tout travail profesque.
Accessoire : mon stylo vert de correction (oui, je corrige en vert) (ou en rose) (mais surtout en vert).
Filtre : X-Pro II, mon préf.

Photo moi 6 10

 

Posté par julimelle à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


04 octobre 2017

À table #4

C'est rigolo, depuis que je fais ces articles de Qu'estcequ'onmangedisdonc, je me surprends à penser "ah mais oui, mais là, ça va faire bof dans mon article, deux fois des pâtes en 3 jours !...".

Bon, je te rassure (ou pas), si j'ai pas d'autres idées merveilleuses, je fais quand-même deux fois des pâtes en 3 jours, hein...

Mais ça fait marcher mon imagination et ma créativité !

Mercredi midi -> croque-monsieur et crudités
Mercredi soir -> filet mignon en croûte, ratatouille maison et riz

Jeudi soir -> nems et riz cantonais

Vendredi soir -> brandade de morue

Samedi midi -> steak hâché frites pour les filles, salade de boulghour et muffin aux graines pour nous (miam)
Samedi soir -> raclette pour les filles, grignotage pour nous

Dimanche midi -> rôti pommes de terre pour les filles (thème patates chez mes beaux-parents, on dirait !) et brunch pour nous
Dimanche soir -> magrets de canard, poivrons rôtis et riz, muffin au chocolat

Lundi soir -> saucisses lentilles (un peu ratées, je l'avoue, je n'ai pas maîtrisé la cocotte-minute) (ce qui a fait dire à Maïté "ok, c'est pas bon, mais je PEUX en manger quand-même !") (hmmm)

Mardi soir -> pâtes corbo

Pour la première fois depuis longtemps, Abibi est parti en déplacement en faisant une liste de menus possibles et il a même fait les courses en conséquence ! Quel poids en moins dans ma petite tête, pas vrai ?...

Posté par julimelle à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 octobre 2017

Les bonheurs de la s'maine #155

L'ascenceur émotionnel, tu connais ? C'est celui qui t'envoie tout en haut, tout en bas, en évitant de faire des palliers de décompression et en oubliant un peu le rez-de-chaussée au passage.

C'est un peu l'image qui représente le mieux la rentrée d'Anita. Après l'excitation des tests au conservatoire (étage n°19), la déception de ne pas être prise (niveau -25), le bonheur de retrouver sa prof de l'année dernière (étage n°15), la tristesse que son cours s'arrête faute de danseuses participantes (retour à l'étage -20), est arrivée la consolation de danser dans un cours de street jazz, sur recommandation de sa prof (hop, direction le 8ème étage).
C'était mercredi son premier cours de street jazz. Elle s'est sentie petite (c'est la plus jeune, faut dire), débutante (c'est le cas !), perdue, pas à sa place, et je l'ai récupérée en larmes à la fin de son cours.
Retour au douzième sous-sol...
Pas facile de trouver les mots pour encourager, rassurer, motiver, quand elle est encore toute barbouillée de ses allers-retours en ascenceur !..
Comme je suis moi-même des cours avec la même prof de danse (moderne-jazz, cette année, et j'adore ! Je ressors à chaque fois transpirante et heureuse !), j'ai pu en discuter avec elle. Elle sait qu'Anita a le caractère et l'énergie pour suivre ce cours-là, c'est pour ça qu'elle lui a proposé. Non, elle ne "plombe" pas le groupe avec sa jeunesse et son inexpérience. Au contraire.
"Anita, appuie sur l'étage 18, on remonte !"

Cet ascenceur ne concerne pas seulement la danse, ce serait trop simple, il représente toutes les émotions de ma n°2 si sensible... Je ne te cache pas que je vis des montées/descentes par procuration, et que c'est pas glop du tout. Enfin... Ça se saurait si la vie de maman était plane et jalonnée seulement de pétales de bonheur, pas vrai ?...

Cette semaine, j'ai réussi à aller une seule fois à la gym, et puis la danse, bien sûr.

Rosalie a été chez une de ses copines, et elle les a invitées un autre jour (ça a ses bons côtés de commencer tous les jours à 8h, du coup elle termine tôt !). Elle a repris le chemin de son atelier théâtre du mercredi, et l'atelier théâtre du collège a aussi commencé vendredi.

Maïté va à l'école en sautillant, elle apprend des sons, elle s'éclate à la danse (avec... la même prof, si si !) (mais je te rassure, il y a d'autres profs qu'elle sur Nantes !!!).

Côté culturel, je suis plutôt contente de réussir à lire un peu chaque soir. J'ai donc fini le deuxième volet d'Une amie prodigieuse, et j'ai adoré. Je suis assez fan du côté saga, avec tous ces personnages que tu suis de page en page. Je vais faire une pause en attendant que le dernier tome sorte en poche, mais franchement, je recommande.
J'ai entamé "Je m'appelle Lucy Barton" d'Elizabeth Strout, vu sur Pensées by Caro, et pour le moment, ça me plait bien.
Samedi soir, les filles étaient chez mes beaux-parents (parce que l'aprèm, on a fait les Pretty Woman avec une copine qui se marie en janvier, Abibi est témoin et moi grande copine, donc on a eu l'honneur de participer à la recherche d'une robe de mariée, pas vraiment de mariée, pas forcément blanche, pas noire, pas trop chère, etc etc, et on a trouvé !!!!!!!!), alors on a été au ciné. Une éternité qu'on y avait pas été tous les deux, il fallait au moins un grand film. Ce fut le cas : "120 battements par minute". Une grande et belle claque. Qui ne te remonte pas le moral du tout, hein, mais on a adoré. On en est sortis carrément sonnés, et on a eu du mal à passer une soirée légère, mais ça valait le coup tant ce film te donne une leçon de rage incroyable.

Côté boulot, j'ai fait mes premiers contrôles cette semaine, avec des résultats plutôt bons, je suis contente pour mes élèves. L'ambiance dans mon nouveau collège se précise, avec du mieux et du pas terrible, mais je m'y fais mieux.
Abibi, lui, a passé la semaine à Nantes, mais s'apprête à rentrer dans un tunnel du type tunnel sous la Manche. Gloups.
J'ai eu aussi ma première réunion de future représentante de parents (en attendant d'être élus), ce qui m'a fait rencontrer de chouettes autres parents de l'école de Maïté. Abibi, lui, rempile dans l'école d'Anita. C'est important de s'investir autrement qu'en "consommateurs" de l'école... Non ?

Ah et puis en ce moment, à table le soir, on partage chacun trois petits bonheurs de la journée. C'est rigolo de remarquer qu'il y en a systématiquement un qui tourne autour de ce qu'on mange (à la cantine ou autre) ! Ça permet de revoir sa journée sous l'angle joyeux, j'aime bien.

On a aussi fait un conseil de famille, pour mettre au point un plan d'attaque de mieux-vivre tous ensemble : chacun a ses objectifs (qui vont de mettre davantage la table à mieux se parler, en passant par davantage écouter les autres et ne pas se vexer). J'ai hâte que ça donne de premiers résultats !

En attendant, quelques bonheurs de cette semaine :

* Lundi, câlin du matin avec Maïté, maigre consolation d'un réveil un peu trop tôt à mon goût

* Mardi, avoir au téléphone la maman d'une ancienne élève

* Mercredi, le café des mamans à la sortie de l'école (je ne sais pas encore si ça pourrait devenir un rituel, mais j'ai bien aimé !)

* Jeudi, réussir à corriger mes copies sur le temps du midi

* Vendredi, partager un bon moment avec mon ancienne équipe de maths

* Samedi, une séance de shopping sur le thème "robe de mariée"

* Dimanche, un début de journée à deux, et le reste à 5

Bonne semaine à toi, de mon côté, ça va être de l'apnée (sous la Manche, on a dit) avec 5 jours de déplacement pour Abibi pour les deux semaines à venir.
À la une, à la deux, à la trois :

*GRANDE INSPIRATION*

Posté par julimelle à 19:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 septembre 2017

Photo du dredi #26

Vendredi, 16h15, je sors du collège, en étant fière de moi d'avoir pensé à prendre mon parapluie, mon sac à déj, mon sac de cours, mes clés, d'avoir anticipé les photocopies de lundi, d'avoir écrit le déroulé de mes cours de quasi toute la semaine.

Je sors du collège, et mentalement, je visualise les heures qui me séparent encore du week-end : rentrer, donc, commencer à corriger mon paquet de copies de 5F, aller chercher les filles, passer prendre du pain et du fromage et aller chez mon ancienne collègue de maths, avec toute l'équipe -snif- que j'ai quittée -snif- en mutant dans mon nouveau collège.

Okay, ça me paraît pas mal, ça, si je pouvais même finir mes copies, ce serait top !

Je rentre, je bois un coup en vidant le lave-vaisselle (la vie est un éternel recommencement), j'ouvre le courrier. Rosalie est là parce qu'un prof était absent, elle a fini plus tôt, et elle a l'air un peu patraque. Sauf qu'elle a sa première séance de théâtre au collège à 16h45, c'est dommage de la râter... Elle prend un doliprane, hésite à y aller, ne sait pas, puis se décide. Je propose de la déposer en voiture, ça lui évitera en plus de courir pour être à l'heure. C'est parti.

17h15, je re-rentre, et je m'installe enfin pour commencer à corriger mes copies, en 3/4 d'heure, je peux bien avancer, c'est cool.

...

Mais dis donc ?!? Où sont passées mes copies de 5F ?!? Pourquoi elles sont pas dans mon sac ??? POURQUOI ????

Ni une ni deux, j'attrape mes clés et je cours au collège. JE COURS.
Putain de merde, il pleut. Il goutelette, même, de ces micro-gouttes très désagréables, tu vois ?
J'arrive à 17h25, la dame de service est en train de fermer les portes, mais elle a sans doute pitié de moi, dégoulinante d'un mélange de sueur et de micro goutelettes, donc elle m'autorise à entrer. Un dernier sprint pour monter 3 à 3 les marches des deux étages qui me séparent encore de mes *scrogneugneu* de copies restées dans mon *scrogneugneu* de casier, et je récupère mes précieux.

Digne, je sors du collège (avec une impression de déjà vu), mes copies sous le bras, en essayant tant bien que mal de les protéger de la pluie.

17h45, je rentre chez moi, un poil dépitée de mes auto-boulettes. Hmm.
Heureusement, Abibi a fini assez tôt pour récupérer les filles et j'ai pu corriger mes copies avant d'aller retrouver mes -regrettées- collègues ! OUF !

photo moi 29 9

Tu la connais, la crucruche qui se fatigue toute seule ?!?...

Posté par julimelle à 13:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 septembre 2017

À table #3

Cette semaine, nous avons mangé :

Mercredi midi -> restes du veau / riz / haricots verts
Mercredi soir -> lasagnes

Jeudi soir -> viande hâchée, petits pois, carottes, patates

Vendredi soir -> petit apéro puis oeuf à la coque, mouillettes, crudités, avocat et fruits

Samedi midi -> poulet, champignons, cumin, crème et riz
Samedi soir -> couscous au resto

Dimanche midi -> jambon frites ou jambalaya (un genre de paëlla) (aux Virades)
Dimanche soir -> galettes complètes (avec cidre ou champomy)

Lundi soir -> gratin de poisson, pommes de terre et brocolis, crumble aux pommes

Mardi soir -> grillons, haricots verts et reste de riz

Okay, okay.

Je me rends compte que je propose toujours un féculent, et ça, je sais d'où ça vient : j'ai une fifille qui est méga relou pour manger. Maïté a, jusqu'il y a très peu de temps, refusé même de goûter les fruits et légumes en morceaux. En soupe, en compote, ça passe, mais en morceaux, ça donnait des hauts-le-coeur de ouf, franchement, je devenais folle.
Maintenant, j'oblige à manger 2 ou 3 bouchées, et elle a fait de gros efforts.
Mais comme je me dis que 2 ou 3 bouchées, ça nourrit pas sa MaMaille, je mets des féculents avec...

Allez, faut que je trouve des idées pour la semaine suivante !...

Posté par julimelle à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 septembre 2017

Les bonheurs de la s'maine #154

Salut salut,

Quelle semaine, mes amis, quelle semaine !... À 100 à l'heure, encore !!!!!

S'il n'y avait pas des nuits si courtes, tout irait bien, mais il faut vraiment que je me couche plus tôt, BORDAŸL.
(et puis comme je me suis promis de lire davantage, je n'éteins jamais sans avoir lu au moins un ou deux chapitres minimum, ce qui retarde encore la fermeture de mes yeux)

Bref, en vrac, il y a eu :
Des soirées boulot, comme de bien entendu, mais je me trouve plus organisée que les années précédentes. Dans mon collège tout neuf, je n'ai pas de salle attitrée (c'est très souvent le cas, d'ailleurs, mais comme j'avais "ma" salle dans mon ancien collège, je m'étais habituée, et ça fait drôle de ne plus avoir ce confort-là !), je suis donc bien obligée de ranger mon casier plus souvent (pour y entreposer les photocopies), par exemple.
Et puis comme je travaille plus près de chez moi, je peux aller travailler (à pied) après avoir déposé Maïté dans sa classe, mais j'arrive juste avant la sonnerie, je n'ai pas beaucoup de marge... Je dois donc an-ti-ci-per (mes photocopies, entre autres). Ce qui fait que je repars chaque soir du collège avec les cours du lendemain prêts.
Dans la grande famille des profs, il y a ceux qui sont toujours à l'arrache, et ceux qui sont super méga organisés. Devine dans quelle catégorie je suis ?!?
Ça te fera peut-être sourire, surtout si tu fais partie de la catégorie des profs-qui-anticipent, mais pour moi, c'est une vraie révolution.
Autre changement de rythme avec cette mutation, je réussis davantage à bosser entre 16h30 et 18h, avant d'aller chercher les filles. Soit au collège, soit à la maison, mais en tout cas, ça allège -un peu- mes soirées de boulot. ET C'EST PAS DOMMAGE.
Des soirées boulot, donc, mais aussi des soirées détente.
Une soirée avec Abibi rentré tout juste de déplacement, et une soirée entre copines pour un resto-ciné ("Les grands esprits", ou comment penser au boulot pendant une soirée détente) (ahem) (mais c'est bien, hein !). Deux soirs sans travailler, ça ne m'est pas arrivé souvent, ces dernières années...
Il y a eu aussi cette journée de mardi, remplie de petits bonheurs : du soleil, déjà, qui réchauffe bien le moral, mine de rien. Et puis comme j'ai la chance de ne pas travailler le mardi matin, je suis passée dans mon ancien collège, faire un coucou aux collègues. J'ai croisé quelques anciens élèves. Puis j'ai rejoint une autre collègue chez elle (elle est en congé maternité) pour déjeuner une délicieuse pizza maison, avant d'aller bosser 3 heures l'aprèm.
Et puis bien sûr, j'attendais mercredi avec impatience, le rendez-vous était pris depuis début juillet, et j'avais hâte, hâte, hâte. Je me suis fait mon cinquième tatouage, et j'en suis vraiment fière. À l'occasion, faudra que j'essaye d'écrire là-dessus... Ça pique, ça fait mal, mais je ne regrette pas une seule seconde.
Côté fifilles, Anita a toujours des problèmes pour s'endormir, mais j'essaye de ne pas en rajouter je la laisse gérer. J'ai assisté à la réunion de ses maîtresses, et comme d'hab depuis la petite section, c'est "une classe sympa mais bavarde". Ah bon ?!?...
Maïté a fait moins de colère, je trouve, et Rosalie a oublié son blouson dans son casier, et son classeur de français à la maison (DEUX FOIS), mais à part ça, ça va. Elle a été à la fête foraine avec une de ses copines de primaire, toutes seules comme des grandes.
Abibi est pas mal absent, et ne gère pas grand-chose, faut le reconnaître, alors il nous a fait la surprise de prendre une journée pour ranger la maison. Que c'est bon de rentrer dans un chez-soi propre et aéré !...
Côté *bouge ton corps*, j'ai été à deux cours de gym suédoise (je n'arrive pas encore à trouver un rythme acceptable), et c'est tout, because tattoo. Pas de danse, donc.
Samedi, on a déambulé dans Nantes pour le festival Scopitone, et nos pas nous ont emmené au restaurant, au Maroc plus exactement, puisque nous avons mangé un couscous. Une bonne alternative aux nuggets-frites servies habituellement aux enfants !...
Dimanche, c'était les Virades de l'espoir, organisées dans toute la France au profit de Vaincre la mucoviscidose. Cela faisait 5 ans que je n'y avais pas mis les pieds. La dernière fois, j'étais enceinte de Maïté, et surtout il était encore là.... Mais je ne sais pas, cette année, nous étions prêts à y retourner. Et nous avons passé une belle journée, à regarder les animations s'enchaîner sur la scène, faire le tour des stands présents, boire un verre de bourru, donner le maximum, croiser les gens de l'association, qu'on avait seulement aperçus il y a 4 ans à l'enterrement de Flo, aller embrasser deux de ses meilleurs potes, qui se sont investis en tant que bénévoles dans les Virades... Et des bénévoles, il en faut.
Tu savais qu'une personne sur 20 est porteuse du gène de la muco ?... La probabilité que deux personnes porteuses se rencontrent est donc assez élevée, et heureusement que la science a fait des progrès énormes sur le dépistage, et sur les soins apportés aux malades.
Il est question de souffle, dans cette journée de Virades, pour en donner à ceux qui en manquent, et aujourd'hui, nous avons retrouvé notre souffle.

Et au final, des ptits bonheurs en pagaille !

* Lundi, je suis capable de donner quasiment tous les prénoms de mes 134 élèves

* Mardi, déjeuner au soleil avec deux anciennes copillègues

* Mercredi, mon nouveau merveilleux tatouage

* Jeudi, ma surprise de folaï (que tu peux lire ici)

* Vendredi, me suis couchée à 22h30 avec mon bouquin

* Samedi, porter une robe qui laisse voir mon nouveau tatouage que j'aime d'amour

* Dimanche, les merveilleux lots gagnés aux Virades

Belle semaine à toi pour cette dernière de septembre !
(et j'voudrais pas dire, mais pour le moment, l'automne, qui a toujours été ma saison préf., est bien plus sympa que l'été ! Pourvu que ça dure !)

Posté par julimelle à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,