(De rien)

J'ai longtemps souffert du syndrôme "lubies chroniques" : je commence un truc, et j'arrête.

Je ne suis que flemme et inconstance.

J'ai essayé la boxe française. Deux mois.
J'ai pris des cours de ukulélé. Sept.
J'ai entamé dix-huit écharpes (ou bout de couverture) en laine.
J'ai fait deux footing et demi.
J'ai fait du djembé un été.
J'ai écrit cinq débuts de romans.
J'ai fabriqué neuf colliers, une broche, six bracelets et trois boucles d'oreilles.

Et la liste est longue.
Ce n'est pas un problème en soi : après tout, j'ai le droit d'essayer, non ?
Mais là où ça devient pathétique (oui bon, je trouve pas d'autres mots), c'est que je me lance dans de nouvelles aventures à corps perdu, en investissant tout ce qu'il faut pour réussir (un ukulélé, "le tricot pour les nulles", des running, des pinces en tout genre ; j'arrête là, vous avez compris l'idée). Et que malgré ça, j'abandonne.

MAIS, il y a un an et demi, j'ai investi dans une machine à coudre. J'ai pris un cours d'une heure et demie dans une mercerie à Nantes (Au fil de Flo, rue Léon Jamin) pour apprendre à enfiler le fil, coudre en marche avant, en marche arrière, remplir les canettes, apprendre ce qu'est une canette, et c'est tout.
Et je dois dire (*torse bombé*) que ÇA, je n'ai pas encore abandonné.

Mieux, même : j'y mets du coeur, je mets des photos sur FB, je fouine des tutos, je finis les projets que je commence.

*FIERTÉ*

Quelques-uns de mes ouvrages, pour crâner :

P1000894
Une cuisinière à emmener partout (idée piochée sur Petit Citron)

DSC_1223
Un vide-lit pour y mettre les BD qui n'ont rien à y faire

DSC_1145
Un sac polochon (tuto trouvé ici)

DSC_1138
Une jupe qui tourne

DSC_1147
Un rideau pour la salle de bain

P1000923
Une turbulette d'été (tuto ici)

P1010126
Des housses à ballons de baudruche (idée piquée )

P1000160
Une couverture magique pour moi

DSC_1132
Et une pour Maï (tuto)

P1000507
Un lunch-bag pour le goûter d'Anita (vu ici)

Voilà un de mes grands petits bonheurs : avoir réussi à persévérer.
(Seul hic : Abibi est jaloux et veut que je lui fasse des choses aussi tripantes qu'un "sac de frappe pour le Win Tsun", wahou).

*je sais que le titre ne correspond pas au contenu, mais Tina Arena n'a pas chanté "Aller plus loin, alleeeeeer plus loooooiiiiiiinnnnn"...*