Que les choses soient claires: mon anniversaire est TOUJOURS réussi. Je ne laisserai rien ni personne gâcher ce moment-là de l'année. Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours adoré mon anniversaire. Je me souviens que je m'endormais toujours la veille au soir avec une sensation curieuse, un mélange d'appréhension, de papillons, de fierté, de joie et d'impatience (un peu le même genre de boule dans le ventre que la veille d'une rentrée scolaire, je dirais).

Faut dire que c'est un événement que je ne vis jamais seule. Avoir une sœur jumelle prend tout son sens quand c'est ton D-Day, forcément.

Qu'est-ce que j'aime qu'on me souhaite "Bon anniversaire!!!!" !... Plus jeunes, on se battait pour répondre au téléphone en premier, pour entendre la preums le "Joyeux anniv" des copains/grands-parents/familles qui appelaient à la maison ce jour-là. Le partage, ou l'histoire de ma vie.

Cette année, j'ai eu 37 ans, et comme pour les 17 derniers anniversaires de ma vie, il y a eu le coup de fil rituel à minuit ("Nin nin nin nin nin nin, Nin nin nin nin nin nin, Nin nin nin nin nin nin, NOUS, Nin nin nin nin nin nin!"), suivi du réveil avec le cœur un peu lourd de ne pas être ensemble. Ben ouais, mais Brétigny-Nantes, c'est pas la porte à côté et c'est comme ça, tu vois.. Mais n'empêche, ma première pensée va vers elle, et je sais que c'est réciproque. Et jusqu'à ce qu'on bascule vers la journée que je déteste le plus au monde (le 20 novembre, qui est le jour le plus éloignÉ de mon prochain anniversaire, pffffff), on s'appelle une bonne dizaine de fois, on chante Nin nin nin à chaque fois, et on termine à minuit, un peu tristes mais comblées. J'adore ça. Même si ce n'est pas pareil, sans elle.

Heureusement, j'ai un mari qui est un pro des surprises, et mes journées du 19 novembre sont délicieuses, joyeuses, merveilleuses, et plein d'autres qualificatifs en -euses.

*Soupir*

Cette année ne déroge pas à la règle. J'ai eu une journée d'anniversaire somptueuse (hu hu) (t'as cru que je n'avais plus d'adjectifs en -euse sous la main?!?). Déjà, mes 37 ans ont eu le bon goût de tomber un mercredi, et je ne travaille pas le mercredi. Youhou!!!

Une grasse mat, des cadeaux, des cartes, un resto, un apéro (qui est mon repas préf. de la terre), des appels, des textos, des surprises, du soleil, des câlins, des chansons, des bougies, un cheese-cake, des copains.

J'aime tellement mon anniv, que je suis prête à prendre 2 ans en une année si c'est pour fêter mon anniv plus souvent.

Vivement l'année prochaine!....