Chez Rita le chat, je suis tombée sur son article concernant leurs conseils de famille. Et là, ça a fait tilt !

On a commencé les conseils de famille en 2007. Rosalie avait 2 ans et demi, on revenait de vacances au Québec, et on subissait un peu son Terribeul-2, pour tout dire. Alors on a eu l'idée d'instaurer un moment solennel, pendant lequel on pouvait échanger sur tout ce qui concerne la famille : les projets, les envies, les colères, les tracas.
On n'en fait pas très souvent, pas assez, même, et là, ça a fait tilt que bon sang, mais c'est bien sûr, faut qu'on fasse un conseil de famille !!!

Des réglages à faire, de-ci, de-là.
Ce soir, on s'est donc installés autour de la table, avec notre cahier de conseils de famille, des feuilles et des feutres, sans oublier le petit apéro qui va bien et l'ambiance musicale sympa.

Il a été question d'écoute, de vacances, de jeux.
Chacun a parlé à tour de rôle, on a pu expliquer, débattre, contredire, promettre, mettre à plat, encourager, proposer.

On a trouvé ce qu'on pouvait améliorer.
Ainsi Rosalie a des efforts à faire pour participer aux corvées, sans râler, et c'est normal si on lui en demande plus que ses soeurs.
Anita peut être plus attentive à ce qu'elle fait : quand elle mange, elle ne rêve pas, quand elle se lave les dents, elle ne lit pas de livre, etc.
Maïté peut arrêter ses cirques à la crèche (où Môdame ne veut pas dormir en même temps que les autres) et cesser de nous refaire l'exorciste quand elle n'est pas d'accord.
Abibi va faire attention à être plus concerné par le quotidien.
Quand à moi, je vais essayer de lâcher un peu prise, moins stresser.

Ces conseils de famille sont l'occasion de dire les choses de façon un peu plus "officielle".
Rosalie était très touchée quand elle a parlé de ses problèmes (relationnels) avec Anita. Elle a reconnu qu'elle lui parlait mal, mais qu'elle en avait marre de ne pas être écoutée.
Anita nous a expliqué qu'elle ne savait pas jouer toute seule, elle, alors que Rosalie, elle savait jouer toute seule. Ce qui n'est pas faux, en un sens : à 5 ans et demi, Roro ne jouait pas encore avec Nit, elle a donc appris à jouer toute seule. Alors que Nit a toujours eu quelqu'un(e) pour jouer. Une façon d'expliquer pourquoi elle "embête" sa soeur, pour attirer son attention..
Abibi a demandé qu'on fasse plus de jeux ensemble, et surtout qu'on profite des moments ensemble quand ils sont extra-ordinaires (sous-entendu en-dehors du quotidien).
Moi j'ai insisté sur le respect qu'on doit avoir les uns envers les autres, on est une famille : on DOIT faire attention à nous.

P1050337

P1050336

Au moment du coucher, Rosalie m'a dit : "je crois que le conseil de famille va changer des choses, tu sais. Je sais pas, je suis vraiment décidéé à mieux parler à Anita, et je crois bien que je vais y arriver".