Souvent Parfois, on a le nez dans le guidon, on pédale, dans la choucroute, on se demande comment s'arrêter.
Et PAF ! Un week-end de trois jours ! Bénédiction !!!

L'occasion était trop belle pour ne pas la saisir.
Besoin de nous retrouver, de nous ressourcer, tous les cinq.

Je ne connaissais pas le Mont-Saint-Michel, et j'ai découvert que ce n'était pas si loin de Nantes (à peine 2 heures !). Une fois un nid douillet trouvé sur Airbnb, il ne nous restait plus qu'à profiter. Ce que nous n'avons pas manqué de faire...

Au programme : le Mont-Saint-Michel, donc. En marchant à l'aller, et en navette au retour. C'est assez magique, je dois dire. Le genre d'endroits où je me verrais bien retourner, à d'autres moments : en été, au coucher du soleil, au lever du jour, sous la neige, au printemps. La lumière est belle et unique, et elle doit l'être tout le temps. Bref : j'y retournerai.

Puis nous avons découvert la cabane de nos rêves. Un endroit charmant et douillet, cosy et joli, et parfait pour nous. L'accueil a été adorable.
Les filles étaient ravies et se sont tout de suite senties chez elles.
Nous avons apéroté en jouant à Times Up Junior.
"C'est le cousin de l'avion, qui fait flap flap" - l'hélicoptère
"On écoute ça le matin, et ils se coupent tout le temps la parole" - la radio
"C'est un bateau qui porte des avions" - un porte-avion
...
C'était la première fois qu'on jouait, et on a bien ri !

Dimanche, après un changement d'heure indolore (nos filles dorment tard le matin, je sais, tu peux me haïr), nous avons pris le temps de jouer, en buvant un café, sous un soleil aussi imprévu qu'agréable.
Nous avons ensuite pris la direction de Saint-Malo. Je ne connaissais pas non plus, et je dois dire que l'arrivée sur les remparts est assez majestueuse, dans son genre. Bon, après, c'est pas très joli, cette ville aux bâtiments massifs et tout carrés, mais c'est pas grave. Ça ne nous a pas empêchés de nous faire une belle ballade, un bon resto, et de retrouver un tas de copains qui étaient dans le coin aussi.
Le soir, les filles avaient choisi le menu, donc on s'est fait une tartiflette, avec Maïté qui a commencé à chauffer sévère.

La nuit a été tempêtée, mais bonne quand-même. À l'abris de notre cabane bretonne, rien ne pouvait nous arriver. Mais ça a soufflé !!

Le lundi, la matinée fut d'abord tranquille (bouquins, jeux, café), jusqu'à ce que Maïté se fasse tomber un radiateur sur le pied. Rien de grave, mais ça a un peu bousculé nos derniers moments sur place.

Mais c'est pas grave : ces trois jours nous ont fait un bien fou, on s'est couchés tôt comme ça n'arrive que... jamais, en fait, on a lu, on a ri, on a profité de la vie. Une vraie parenthèse de bonheurs.

Aaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhh.

DSC_0437

DSC_0448

DSC_0457

DSC_0467

DSC_0470

DSC_0479

DSC_0480

DSC_0487

DSC_0515

DSC_0528

DSC_0539

DSC_0559

DSC_0585

DSC_0597

DSC_0603

DSC_0613

DSC_0618

DSC_0619

DSC_0620

DSC_0623

DSC_0627

DSC_0631

DSC_0634

DSC_0637

DSC_0638

DSC_0639

DSC_0645

DSC_0646

DSC_0651

DSC_0652

DSC_0654

DSC_0655

DSC_0658

DSC_0665

DSC_0666

DSC_0667

DSC_0672

DSC_0684

DSC_0687

DSC_0696

DSC_0708

DSC_0714

DSC_0716

DSC_0725

DSC_0738

DSC_0739

Merci la vie.