Ce week-end, qui a marqué le début des vacances, nous avons pris nos cliques et nos claques (ou nos clics et nos clacs ?...) direction la Vendée.

Nous n'étions pas partis tous les cinq depuis plusieurs mois, et ça me manquait, à dire vrai.

Alors on a réservé un peu sur un coup de tête, carrément à la dernière minute, une maison en bois, avec des chevaux, de la nature, de la rivière, de la mousse et des cailloux. Des rideaux rouges à carreaux, une douche dans un tonneau, un lit en mezzanine, des oiseaux qui piapiatent au matin.

Dans nos valises (je t'ai dit que je détestait faire mes valises ? Eh ben figure-toi que ça s'arrange. On appelle ça la sagesse.) (ben quoi ?!?), on avait mis des jeux de société, des livres, et de l'apéro. La base.

Malgré le temps pourri la météo peu clémente, on a réussi à profiter de ces deux jours / deux nuits.Même Maïté qui a sournoisement essayé d'être malade, a rapidement changé son fusil d'épaule pour ne pas trop vomir (à part dans le hall du cinéma, mais quand tu penses que deux secondes avant elle était sur mes genoux, dans la salle avec moquette (et SUR MES GENOUX, QUOI), on peut se gargariser d'être passé à côté de pire) (non ?). Ouf, même que.

DSC_1097

DSC_1098
(ça porte bonheur)

DSC_1099

DSC_1104

DSC_1107

DSC_1111

DSC_1119

DSC_1122

DSC_1129

DSC_1132

(la nature est belle)

DSC_1151

(pas photoshopée, j'te jure)

DSC_1164

(c'est un lapin crétin, fait par Abibi)

DSC_1169

DSC_1170

DSC_1177

DSC_1188

DSC_1190

(et un autre fait par Nit !)

DSC_1191

DSC_1193

DSC_1209

(un bisou d'arbre)

Abibi n'a pas de vacances cette fois, mais on ne s'est pas laissé abattre (manquerait plus que ça !). Et ça fait du bien !