Les semaines de reprise, qui suivent les vacances, sont toujours difficiles.

C'est un mélange de tristesse et de joie de devoir retourner au travail.
J'adore mon boulot, mais si je dois être honnête, un jour de travail efface en deux secondes deux semaines de vacances... Aaaaaaahhhhh.
C'est un mélange de stress et de confiance : merde j'ai pas assez bossé, et patate d'avoir pu se poser.

Faut dire aussi qu'on a pas été aidés cette année, puisqu'on a cumulé retour au collège ET lendemain d'élection, avec la gueule de bois que ça peut supposer (ou pas, mais ici, si).

Bref, la semaine m'a semblé bien longue, avec des couchers bien trop tardifs pour être en forme (ben oui, mais pas assez bossé, aussi !...). Heureusement que le mois de mai gruyère arrive, même si finalement le rythme va être dur à prendre.

Comment ça, je me plains tout le temps ?!?
Meuh non, la preuve : j'ai plein de petits bonheurs à te raconter !

Enfin cette semaine, Abibi n'est parti que deux jours. Heureusement que je peux de plus en plus demander à Rosalie de m'aider avec Tessoeurs : elle les emmène à l'école quand ses horaires le permettent, va les chercher si je finis tard, c'est vraiment top.
Anita et moi avons eu encore répet de danse, pour le gala prévu dans 8 jours. (GLOUPS).
Maïté est en mode relou, elle a fait quelques colères, des caprices, et ça n'a pas été facile tous les jours. Phase beurk.
J'ai râté mes oeufs à la coque, mercredi midi. Mais comme on avait du pain au maïs pour les mouillettes, ça va, c'est passé.
Les élèves ont été bavards, pour certaines classes (oh wait ! les plus chargées, didon !?!).
J'ai vécu une journée ballerines et écharpe. Schizophrénie de la météo.
On a eu une date pour notre tour de terrasses : 23 mai ! (Mouais, bon, l'autorisation de bloquer la rue a été faite à la mairie, mais je ne sais pas si elle a été acceptée ou pas ?...) Ça va être bien et mettre un joli point final à nos travaux.
Voilà.

* Lundi, réussir à improviser en sixième (parce que J'AVAIS LAISSÉ MES PHOTOCOPIES EN SALLE DES PROFS, BORDAŸL)

* Mardi, j'ai convaincu une collègue et une frangine de ne pas s'abstenir le 7 mai (ouf) (mais ça fout les chtons)

* Mercredi, me réveiller avec du soleil (que j'aime la vue de ma chambre !...)

* Jeudi, corriger toutes mes copies AVANT de rentrer chez moi

* Vendredi, une élève m'a offert un bouquet de fleurs, cueillies dans la rue

* Samedi, un cours de gym qui réveille

* Dimanche, j'ai trouvé un panier au marché !

Belle semaine à toi !