Une photo attendue avec impatience : celle du dredi des vacances. Des GRANDES vacances.

Je n'aime pas beaucoup les fins d'années, parce que ça marque toujours la fin de quelque chose (de l'année, aha aha aha). J'ai souvent la larme facile, c'est comme ça, je n'essaye plus de lutter contre mon émotivité, j'assume.

Cette année, ça n'a pas loupé, parce qu'évidemment, c'était MON départ du collège, alors l'émotivité était à son paroxysme. Gé-nial.

Heureusement, vendredi soir, on a pu rendre cette fin festive, en se retrouvant à plusieurs chez un collègue qui s'en va, lui aussi, et qui a le sens de la fête. Ouf.

moi 7 7

Pour l'occasion, je portais ma robe Louise Misha X Monop, que j'adore.