(j'aime bien le nombre 150 : il est pair, mais aussi divisible par 3, dans la table de 5, tout rond, multiple de 10, je trouve que c'est un nombre qui cache bien son jeu) (pardon)

Pour cette avant-dernière semaine de vacances (mais la dernière complète, puisque je rechausse mon cartable le vendredi 1er septembre), encore plein de belles et jolies choses.

Dejà, on a prolongé notre séjour dans la maison du bonheur avec quelques copains jusqu'au mardi. Même si nous n'avons pas eu une activité folle, buller dans le jardin, regarder les plus jeunes tout nus dans la piscine improvisée (dans un canot de sauvetage !), jouer, préparer les repas à plusieurs en refaisant le monde, faire durer l'apéro... Bref, les vacances entre copains, quoi ! ^^

Ensuite, mardi, nous avons fait la route sous une chaleur écrasante, sans clim, mais ça nous a obligés à rouler les fenêtres ouvertes en chantant très fort pour s'entendre. C'est sans encombre et sans bouchon que nous avons retrouver la maison. Dormir dans son lit, avoir suffisamment de linge pour faire des machines monochromes, il m'en faut peu pour être heureuse !...

Mercredi, Abibi a repris le boulot, sans grande envie mais avec pourtant une grande étendue des dégats ampleur (pas très français, mais tu as compris l'idée !). J'étais encore en train de boire mon café viennois en me demandant à quel moment j'allais devoir aller faire les courses pour remplir un frigo qui criait famine (et donc à quel moment j'allais devoir me laver et m'habiller), quand j'ai reçu une invitation de la part d'une copine faisant d'une pierre deux coups : en me proposant de venir déjeuner chez elle, elle m'obligeait à reporter mes courses à plus tard. Par-fait.
Le soir, j'avais invité un de mes anciens collègues à venir prendre l'apéro avec sa chérie, et à aller dîner au resto ensuite. C'est exactement ce que nous avons fait, et c'était très sympa. D'autant qu'à la fin de notre délicieux resto vietnamien, nous sommes tombés sur la copine du midi avec son chéri. Hop, on a été boire un verre tous les 6, et j'avoue que je suis toujours heureuse (et surprise, bizarrement) quand les mélanges se font parmi mes amis... En sortant du bar, on rentrait à pied chez nous, et nous somems tombés sur des copains qui sortaient de leur nouvelle maison achetée la veille dans le quartier. Hop, on a été visiter la nouveauté.
De fil en aiguille, on s'est couchés vers 3h30, avec la sensation d'une soirée bien remplie.

Jeudi, Abibi est parti le matin pour deux jours. Nous avons bullé toute la journée toutes les 4, entre playmobils, lessives, rangement, tri des fringues (mon dieu qu'elles ont poussé !!!), préparer les fournitures scolaires, et pour finir par un peu de cuisine. C'est rigolo, parce que Maïté, qui est quand-même la méga plus relou pour manger, est celle qui adore m'aider en cuisine. Prénom prédestiné ? Faudra qu'elle trouve sa Micheline... (paye ta référence de vieux)
On a donc fait une pâte à pizza, elle m'a aidée à l'abaisser au rouleau, a découpé les champignons, a étalé la sauce tomate, a disposé le jambon, la mozza, et a fini par dévorer notre pizza maison !
On s'est pris un petit apéro (faut pas se laisser abattre) en jouant aux Aventuriers du rail, ça faisait un bail, Rosalie nous a encore écrasées (mais comment fait-elle pour TOUJOURS avoir les trajets les plus longs ???). Je me suis promis de le faire plus souvent, même quand le tourbillon de la rentrée nous aura emportés.

Vendredi, après une petite grasse mat, nous avons déambulé dans les rues de Nantes pour faire un tas de petites dernières courses de rentrée. Un bon moment toutes les 4, à discuter en marchant. J'ai trouvé la robe de rentrée d'Anita, le sweat à capuche à fleurs de rentrée de Maïté et un tee-shirt de rentrée pour Rosalie. On a diné d'apéro (le meilleur repas EVER) quand Abibi est rentrée tout fourbu de sa reprise.

Samedi matin, il a fallu préparer les valises pour les départs des fifilles. Je les ai faites presque en chantonnant, tant la perspective de les laisser vivre leurs aventures sans moi quelques jours me faisait du bien.
Vers midi, ma mère est arrivée pour déjeuner avec un de mes neveux et deux de mes nièces, et elle est repartie après le café avec Rosalie et Maïté en plus. Direction l'île de Ré chez ma tante, où mon père les rejoindra lundi.
Anita, quand à elle, a pu profiter de ses parents quelques heures avant de prendre le train avec sa casquette Junior et Cie, direction chez ma grande soeur.
Nous, on a fait une petite danse de la joie, été boire un mojito en terrasse, puis on a filé chez des copains pour un barbec. Petite soirée à 4 très sympa, entre confidences et rires, on n'est pas rentrés de bonne heure...

Dimanche, aujourd'hui, tu l'as compris, on s'est réveillés sans enfant, sans réveil et sans programme. Le bon-heur.
Du coup, on est sortis dans la chaleur étouffante de notre belle ville de Nantes, on a brunché en terrasse devant le château (au Bistronome Nantais, pas mal du tout, d'autant qu'Abibi avait envie de fruits de mer et moi de brunch, et qu'ils proposaient les deux !), on a marché jusqu'au Lieu Unique pour voir l'expo sur Giger (si tu aimes Alien, fonces-y !) et la librairie, puis on a fini par se poser au bord de l'Erdre pour bouquiner en buvant un coup.
Petite soirée à la maison, pour peaufiner notre déco et bosser un peu (faut bien).

Bref, une belle semaine !!!!

* Lundi, commencer le tome 2 de l'amie prodigieuse, à l'ombre de la chaleur, dans un transat

* Mardi, retrouver ma maison et mon chat, pour la grande casanière que je suis, c'est toujours un bonheur

* Mercredi, un déjeuner improvisé chez une copine et une soirée pleine de rencontres

* Jeudi, apéro - aventuriers du rail

* Vendredi, commencer la saison 3 de Masters of sexe

* Samedi, ratatouille maison et soirée arrosée

* Dimanche, brunch en terrasse

Belle semaine à tous, ici ce sera la der des der, mais elle s'annonce bien remplie et joyeuse !