Janvier, c'est le soufflé des fêtes qui retombe : tu t'attends à un bon gros gâteau, bien rond, bien gonflé, et quand tu le sors du four, POUF, il est tout écrasé. Recroquevillé sur lui-même.

(T'as déjà mangé un soufflé, toi ? Moi, jamais !)

Janvier, cette année, tu n'as tenu aucune de ses promesses : pas de belle couleurs dorées, pas de fromage qui embaume, pas de chaleur qui fait du bien, rien.
(Pardon de te tutoyer, mais d'une, je suis de la grande famille de l'Éducation Nationale, où tout le monde utilise le "tu" (mais où personne n'accepte que les élèves le fassent, eux), et de deux, ça fait 30 jours que tu te laisses aller au-dessus de nos têtes, et ça, ça rendrait intime n'importe quelle relation, non ?)

Janvier, tu auras été moisi de bout en bout. Niveau météo, j'entends. Mais ça suffit pour donner une impression générale bien pourrie.

"Janvier 2018 ? Ah oui, ça a été ho-rri-ble !"

Voilà ce qu'on en dira de toi dans quelques temps. Et je ne te parle pas des statistiques qui arrivent sur le mois le plus pluvieux depuis 1953 ou les presque 20 heures de soleil en moins par rapport à ton cousin de l'année passée !

IMG_20180119_085655_231

(Elles sont pas trop chouettes, mes chaussures ?!?)

L'autre jour, j'allais bosser, sous la pluie, parce que maintenant je vais au travail à pied, qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il fasse beau.
J'ai une préférence quand il fait beau. Ça m'évite d'oublier mon parapluie en salle des profs.
J'avais le nez sur mon portable, sans doute, bien que j'essaye de regarder ce qui m'entoure, je profite souvent de ces quelques minutes pour envoyer un message, ou zyeuter Instagram (#accroc).
Bref, j'ai levé les yeux, et je suis tombée sur cette maison. Dans une rue que j'emprunte tous les jours, je passe chaque jour devant, mais je ne la vois jamais. Enfin si, peut-être que je l'avais déjà vue, mais je ne l'avais pas remarquée.

IMG_20180125_085102_618

Ce contraste entre le gris du ciel et le rose de la maison, ça m'a immédiatement donné le sourire : comment est mon humeur, et comment j'aimerais qu'elle soit.
À partir de là, j'ai souri, et ma journée a pu commencer dans une autre ambiance.

Alors, cher Janvier bancal, sache que je ne t'en veux pas, en chaque goutte de pluie, il y a la lumière qui se reflête. En cherchant bien.