J'aime beaucoup le nombre 177.D'abord, il est impair, et il comprend le nombre 77 (que j'adore ; #team77).
Ensuite, il cache bien son jeu, parce qu'il est divisible par 3, mais ça ne se voit pas au premier coup d'oeil.
Cherche pas, des fois, je ne me comprends pas moi-même !...

Bref, sans transition, cette semaine, quelques bonheurs supplémentaires, puisque j'en ai 9 à écrire.

Tu m'diras, ils ne sont pas trop durs à trouver, parce que j'ai passé une semaine de folie.
Le genre de semaine dont tu te souviens longtemps. Le cocktail amis-famille-ski-montagne-soleil-neige-jeux-rires-bonne bouffe-anniversaire a été bien bien bien, l'alchimie était là, et le bonheur à tous les virages.

On avait choisi une formule idéale : nous étions 5 familles, soit 10 adultes et 9 enfants. Chaque famille avait sa chambre avec salle de bain et toilettes, + une salle commune pour les goûters et se retrouver le soir.
On était en pension complète. Tu sais ce que ça signifie ? Qu'on s'est mis les pieds sous la table, matin et soir, avec pique-nique pour le midi. Sérieusement, j'ai la sensation d'avoir mis le doigt dans quelque chose dont je vais avoir du mal à me passer... C'est tellement génial de se débarrasser de la corvée de courses, des repas et du fameux "Qu'est-ce qu'on mange ???" !... J'ai adoré ! En plus, c'était bon !!! Des produits frais, tout fait maison, des desserts délicieux, et des menus de malade (buffet d'entrées, puis tartiflette, lasagnes, poulet au curry, purée, etc...).
Et avec tout ça, messieurs-dames, vous rajouterez le forfait et la location de matériel apportée au pied du châlet.
Chaque matin, nous devions marcher quelques minutes pour aller prendre des oeufs rouges, les mêmes que dans les années 70, on récupérait nos skis en haut avant de déposer tous les enfants en cours de ski, de 10h à 12h15.
2 heures 15 de ski entre amis, et comme nous avons à peu de choses près le même niveau, je peux te dire que ça dépotait. On en a bien profité. À fond, à fond, à fond.
Chaque midi, on pique-niquait, toujours au même endroit, assis dans la neige, et on repartait, plus ou moins vite, plus ou moins longtemps, en se divisant pour respecter les envies et possibilités de chacun.
Chaque soir, après le dîner, une fois les enfants couchés, on se faisait des jeux de société. 6 qui prend, Time's up, Privacy, Qwirckle, 8 minutes pour un empire, et surtout : Blanc Manger Coco. On a vraiment eu des fous rires, avec toutes leurs conneries ! Tu connais ? Ce que c'est drôle !!
Les filles se sont éclatées à tous les niveaux : en cours de ski, donc, (avec à la clé, la moisson de médailles qui va bien ; un ourson, une deuxième étoile et une étoile de bronze, carrément !), avec les enfants de nos copains, et même à table, car on peut pas dire qu'on leur foutait pas une paix royale !!
Il y a seulement Rosalie, qui n'avait pas de copain de son âge, comme souvent (tous nos copains ont eu leurs enfants tard !... enfin plus tard que nous, en tout cas...). Elle s'occupe en lisant, ou en faisant des jeux avec nous. Mais c'est vrai que c'est pas toujours facile. Je n'ai pas toujours envie d'avoir ma fille quand je suis avec mes copines, mais je comprends aussi que c'est long pour elle...

Et puis vendredi, il y a eu l'anniversaire de mon grand bébé. Ma Roro a eu 13 ans, j'en reviens toujours pas. La voilà officiellement adolescente (elle a maintenant un âge en -teen).
J'avais anticipé, pour les cadeaux, si bien qu'elle a pu les ouvrir tout au long de la journée. Il y avait essentiellement des trucs qui se lisent (BD, mangas, livres), mais aussi des fringues, des bijoux, des caramels, un jeu.
(je te rassure, c'était de la part de mes parents et mes soeurs, aussi !)
J'aime vraiment beaucoup les anniversaires, ce témoignage du temps qui passe, et qui passe plutôt bien. Voir ma fifille grandir est à la fois émouvantifiant et merveilleux. Je lui ai dit l'autre jour que je n'aurais pas pu rêver mieux qu'elle pour devenir maman. Elle a été un bébé facile, une petite fille fastoche et une enfant pas trop dure. Le pied. De quoi se donner confiance, pour Tessoeurs. Je ne la remercierai jamais assez pour ça...

Bref, que d'émotions, quoi !

* Samedi, la neige sur le bord de la route

* Dimanche, le premier télésiège pris avec Abibi, sous le soleil

* Lundi, les oeufs, vintage à souhaits, que l'on va prendre tous les matins

* Mardi, la piste de 14 km, entre copines

* Mercredi, la tartiflette du soir, une tuerie

* Jeudi, une piste tous les 5, avec Maïté qui se débrouille toute seule

* Vendredi, chanter Joyeux Anniversaire à ma Roro à peu près plein de fois dans la journée

* Samedi, descendre de la voiture après 12 heures passées dedans

* Dimanche, les vitamines agrumes bio achetées au marché

Belle semaine à toi, moi, il y a comme un air de rentrée dans l'air, ce n'est pas celui que je préfère, mais comme on dit : il faut bien !