Voilà, je le savais.

Ça s'appelle la théorie de la poisse. Tu racontes que tout va bien, et tu t'auto-portes la poisse. Paf-pif-pouf, c'est drôlement plus dur tout de suite après. Ça te fait jamais ça, toi ???
Tu sais, genre "oh chez nous, en ce moment, les filles sont trop mignonnes !", et boum, les colères s'enchaînent.
Ou "on dort super bien, ces derniers temps !", et bim, la nuit pourrie derrière.
Bref, t'as compris l'idée.

Donc cette semaine a été beaucoup moins "fluide" que la semaine précédente. Dommage, ça m'aurait pas dérangée que ça continue un peu...

Au boulot, il y a eu les derniers conseils de classe, dont "le mien" (= celui de la classe dont je suis prof principale). C'est toujours un peu de pression, de faire les synthèses sur des bulletins. Enfin pression, je m'entends, c'est pas non plus une responsabilité de malade, mais je réfléchis toujours longuement à mes tournures de phrases. Quelque chose de concis, précis, juste, toujours honnête, encourageant quand c'est nécessaire. Pas toujours facile d'être originale, mais bon... Et surtout, j'essaie d'être équitable pour tous les élèves : pas de synthèse hyper longue seulement pour les pénibles, là où les élèves excellents ont juste le droit à un "Très bon trimestre, continuez ainsi !". Il n'y a aucune raison que les bons élèves n'aient pas eux aussi droit à une analyse développée de leur travail. ^^.

Mardi, j'ai eu une journée vraiment bien remplie. Presque trop. Bon, ok, trop remplie...
Je suis arrivée au collège à 9h, j'ai bossé deux heures en salle des profs, photocopies, mail aux collègues, etc. Et après, je n'ai pas arrêté : cours, 20 minutes pour manger, réunion avec les collègues de maths pour préparer notre sujet de brevet blanc, cours, cours, cours, devoirs faits, conseil, conseil.
*OUCH*

Si bien que mercredi matin, quand le réveil a sonné, j'ai ronronné en me tourneboulant dans mon lit, parce que j'étais persuadée d'être samedi matin, et qu'on avait oublié d'enlever le réveil. J'ai mis au moins 2 minutes à réaliser que non (NON), nous n'étions pas samedi matin, et qu'il fallait que je me lève pour emmener les filles à l'école. Et j'ai mis 2 minutes supplémentaires pour réaliser que non (NON), on n'était pas vendredi, non, ni même jeudi, NON, mais MERCREDI. Bam, encore 2 dodos avant le week-end !?!!! AU SECOURS !!!
Comme en plus, la dame de la météo a dit que "ceux qui aiment la pluie vont être ravis", ça m'a achevée, et j'ai passé une journée un peu glauque. Je déteste de plus en plus cette pluie, je n'en peux plus de ce temps pourri, j'te jure, ça me rend dingo.
Et puis mercredi matin, Abibi m'envoie un message "tu te rappelles qu'on a un concert ce soir ?". Euh... non... J'avoue, c'est débile, mais j'avais pas du tout envie d'y aller. Du boulot, normalement j'ai danse, il pleuvait (ah bon ?!?), je m'étais pas préparée, et puis la neige elle est trop molle, et les planètes ne sont pas alignées, tu trencontes ?...
Finalement, je me suis fait violence, et j'ai bien fait, c'était un super moment ! Fakear, à Stéréolux, en amoureux, ça valait le coup !

Jeudi soir, après mon dernier conseil de classe, j'ai rejoint des copines à l'apéro, et on a enchaîné par un resto. Deux sorties en une semaine, ouhloulou, on n'arrête plus !
Ma petite satisfaction personnelle, c'est d'avoir réussi à corriger mes copies en rentrant, et je me suis couchée débarassée d'une corvée.

Vendredi, Rosalie a commencé un peu plus tard, on a pu petit-déjeuner tous les 5, ce qui est rarissime, les jours où on travaille. C'est bon de commencer la journée comme ça. Et, cerise sur le ptit dej, comme Abibi était là, j'ai pu aller tranquillement au collège, sans être à la bourre.

Et samedi, aaaaaaaahhhhhhhhh, c'était l'anniv d'Anita. Que j'aime les anniversaires !...
Elle s'était couchée vendredi soir un peu inquiète : comment allions-nous pouvoir la réveiller avec une bougie alors qu'il n'y avait pas école ?!? À 8h, Maïté s'est chargée de venir nous voir, en disant que c'était bon, Anita dormait encore, on pouvait donc aller la réveiller. Ah ben non, là, 8h00 un samedi, c'est juste pas possible !!!
On s'est tous rendormis, et vers 10h30, on a émergés, Anita-la-marmotte dormait à poings fermés, on a tous été la lever en chantant, avec une bougie ; tradition familiale respectée. OUF !!!Le reste de la journée s'est déroulé exactement comme elle l'a voulu : elle a ouvert ses cadeaux tout au long de la journée (aucun emballage cette année, tout était dans son sac à cadeaux, elle a pioché dedans quand elle le voulait) ; on a été mangé au resto thaïlandais qu'on aime tant ; on a été faire une expo au château sur le rock nantais (avec à la fin la possibilité de jouer de la guitare et de la batterie, elles ont adoré !) ; on a pris un goûter au Select ; on est rentrés préparer l'apéro et regarder Astérix et Obélix (gros gros succès) (enfin sauf pour Maïté, qui est vraiment sensible aux images, du coup elle a été se coucher à la moitié !...). Une vraie bonne journée pour ma Neufans, j'en reviens toujours pas.
Elle a été gâtée, mais je ferai un autre message exprès pour raconter ça (si ça t'intéresse !).

Dimanche, double ration de grasse mat, le petit tour au marché, le petit dej - dej, les oeufs dans toute la maison. Le rangement, les playmos en pyj, un peu de ménage, un peu de boulot, encore un film de super héros avec Tessoeurs (Abibi s'est mis en tête de tous leur montrer, en prévision de je ne sais quelle sortie au cinéma à la fin du mois), et quelques petits dessins animés pour Maïté, des coloriages en famille.
Un doux dimanche, encore, avec le bonheur de se dire que demain... ça continue ! Yeah !

Côté bouge-ton-corps, pas grand chose, malheureusement, mais je compte bien y remédier bientôt. Ça fait une éternité que je n'ai pas été à la gym, par exemple. J'ai fait du ménage, ça compense ?...
Côté miam-miam, j'ai essayé la recette de Debobrico, le marbré parfait. La promesse était de ne plus jamais acheté de Savane, qui est presque mon gâteau industriel préféré (avec les Pims, quand-même, faut pas déconner). Et... c'est pas mal, c'est vrai ! Un bon goût de marbré, bien moelleux grâce au sirop, mais pas trop sucré (j'ai mis 150 g de sucre au lieu de 200).

Finalement, ça fait pas mal de petits bonheurs, tout ça ?!?

* Lundi, Abibi est là, je ne suis pas à la bourre le matin

* Mardi, rentrer à 20h30 chez moi, et il fait encore jour !

* Mercredi, le concert improvisé

* Jeudi, ma jupe printanière

* Vendredi, un "déjeuner du marché" ou le plaisir de bosser à côté du marché

* Samedi, le sourire de MaNit

* Dimanche, la douce journée en musique

Belle semaine à toi, ici, avec un lundi-comme-un-dimanche et une formation mardi, ça me fait 2 jours devant mes élèves, ça va être reposant ! Enfin j'espère !!!