Un aperçu bi-chromatique de ma semaine, pour continuer sur ma lancée de photos en noir et blanc.J'alterne les stratégies : soit je choisis des choses déjà noires et blanches elles-mêmes ; soit je prends en photo des instants qui, au contraire, auraient mérité d'être méga colorés ; soit j'immortalise juste une scène qui ma plaît.
Ça dépend (ça dépasse) (pardon).

NetB85

L'emploi du temps qui te met du baume au coeur, dès le lundi matin. Yeah !
Les semaines ne devraient-elles pas être tout le temps comme ça ?
(On me souffle dans l'oreillette que ça s'appelle le temps partiel...).
En tout cas, ça aide à affronter les quelques heures de cours qui te séparent des vacances, ça, c'est certain.

NetB86

La danse de la joie (John Travolta Staïle) dans la salle de bain des filles.
J'ai donc pris en photo ce moment de joie intense où la journée de cours est terminée, où il reste encore un peu de temps avant d'aller chercher les filles à l'école et où tu réalises que tu ne vas pas être obligée de bosser après manger. Ça tombe drôlement bien, tu as resto entre collègues, ce soir, donc tu ne pourras de toutes façons pas bosser !
Ou la joie des vacances, ou la danse de la salle de bain (j'aime la lumière, dans cette pièce).

NetB87

Le parapluie, pour éviter les gouttes, pendant que le soleil, ce con, ne se montre pas vraiment. Une journée mitigée, qui ne choisit pas son camp.
Et on n'a même pas eu d'arc-en-ciel (c'est dommage, j'aurais bien aimé voir ce que ça rend, en noir et blanc !).

NetB88

Nantes ou la ville poétique : une rue s'est habillée de grosses fleurs en papier (?), c'est vraiment joli. Je suis tombée dessus au hasard de ma balade, SEULE, et j'ai adoré. Ça rend bien mieux en vrai (et en couleurs).

NetB89

La tempête de sable nous a obligé à regarder la plage de haut, sans y mettre un pied. On est restés quelques minutes secondes sur le remblai, et on avait du sable plein la bouche ! Raaaaaaa ! Je DÉ-TE-STE ça !!!

NetB90

NetB90bis

Deux photos du resto de samedi midi. Ça fait plusieurs fois qu'on se fractionne, au resto : les grands d'un côté, les enfants de l'autre. Deux tables pour un moment de tranquillité pour chacun. Par-fait.

NetB91

La photo floue, sous la contrainte ("si tu ne viens pas faire une photo, tu seras punie d'Avengers !"), au saut du lit (vers 10h30). Je l'aime, cette photo, parce qu'on est tout collés les uns contre les autres, et qu'elle me rappelle combien on est heureux, en ce moment.

Pourvu que ça dure !