Semaine de vacances, encore, pour ces congés qui durent qui durent. C'est vraiment agréable, d'avoir deux semaines et demi, sans déconner.
Pas la peine de se demander combien d'élèves j'aurais eu en cette semaine emmental, pas la peine de mettre son réveil, éteindre son réveil, mettre son réveil, éteindre son réveil, mettre son réveil, ét...
C'est bon, parce que le temps s'étire.

C'est fou, on n'a pas quitté Nantes des vacances, et pourtant, on a bien coupé avec la routine.
On a pris le temps de faire tout ce qu'on a jamais le temps de faire d'habitude. On s'était fait une petite liste des choses à faire, sans se mettre la pression, mais en se disant que ce serait bien de profiter de cette pause pour avancer un peu.
Objectifs atteints.

Cette semaine a été ponctuée d'allers-retours au cirque.
Maïté y allait de 10h à 12h, et Anita et Rosalie de 14h à 17h. C'est sûr que ça hâche un peu les journées ! Mais aucun regret, parce qu'elles ont adoré ! C'était une découverte pour Anita et Maïté, et des retrouvailles pour Roro (ça lui a d'ailleurs donné envie de reprendre le cirque l'année prochaine, on regarde si c'est possible...), et elles y ont été chaque jour avec le sourire.
On a pu assister à une présentation de leurs stages respectifs vendredi, c'était drôlement chouette.

Donc voilà, j'ai fait des allers-retours. Abibi en a fait quelques-uns aussi, mais il a aussi continué l'aménagement de la terrasse (il a repeint les pieds du banc et la table qu'on avait acheté pour la terrasse du haut, par exemple).
J'ai avancé sur la plastification de mes jeux de cartes sur les fonctions linéaires et affines, aussi. 7 fois 56 cartes à plastifier et découper, mais je suis sûre que ce jeu va bien aider mes élèves. J'ai hâte de les utiliser.
(Que ça me fasse oublier mon ampoule au pouce à force de tenir les ciseaux !).

Mais j'ai aussi été voir mon élève et son bébé tout neuf. Un moment incroyable. C'était à la fois évident de voir cette enfant de 14 ans et demi (!) avec sa petite fille d'à peine 1 mois (!!) dans les bras, et super dur, évidemment. Elle est en foyer, dans un endroit qui a l'air vraiment bien, elle était en forme, mais je ne peux pas m'empêcher de penser que c'est un immense gâchis... Ce bébé a été désiré, en partie pour de mauvaises raisons, mais mon optimisme naturel me pousse à croire que ça va bien se passer.

J'ai aussi retrouvé le temps d'une soirée mes anciennes collègues chéries. On a ri, on a fait le tour de nos nouvelles vies, on a gâté un bébé tout neuf lui aussi, c'était doux. Elles me manquent follement.

J'ai été prendre un verre avec une copine, vendredi soir, et on a vu des copains samedi soir.
On a été faire du vélo, pour s'entraîner en vue de cet été. Maïté est très appliquée, elle écoute très attentivement nos conseils.et même si elle nous fait quelques sueurs froides ("mets toi à droite, Maîté. À droite ! À DROOOOOOOITE !"), elle s'en sort bien et c'est de bonne augure pour les vacances.

On a regardé un film génial, avec Abibi : Get out, ça s'appelle, j'étais passée complètement à côté, c'est sorti en 2017, et c'est hallucinant. Ça fait flipper, c'est malsain, et le scénario est ouf. Je conseille vivement.

Pour mes petits bonheurs, il a fallu choisir :

* Lundi, Maïté qui part sans même me faire un bisou (oui, c'est un bonheur !)

* Mardi, "Get out" sur grand écran, flippant et efficace

* Mercredi, une soirée avec mes ex-collègues chéries qui me manquent qui me manquent

* Jeudi, les pizzas froides sur le petit bateau électrique

* Vendredi, voir Maïté et Rosalie sur leurs trapèzes, et Anita sur la grosse boule

* Samedi, être réveillée par Rosalie qui joue aux playmos à... 11h

* Dimanche, prendre le temps de me faire un masque après mon shampoing

Bonne semaine à toi, ici, faut y retourner, mais après ces jolies vacances, ça devrait aller !