La 190ème édition des p'tits bonheurs d'la s'maine, que je suis peut-être la seule à lire ! Pas grave, ça me fait du bien de les écrire, et c'est tout ce que je leur demande, à ces p'tits bonheurs !

La semaine a commencé TRÈS tôt, puisque Rosalie est partie lundi matin à 6h30 pour Guérande, pour le printemps théâtral (qui n'a de printanier que le nom, quand tu vois la météo pourrie !!! Raaaaaaa !!!!), avec le club théâtre de son collège. Comme elle est punie de téléphone depuis son mensonge chinois, on n'a pas eu de nouvelles pendant 3 jours, mais en même temps, s'il y avait eu un truc grave, on l'aurait su, non ?
Et puis ça permet d'avoir des choses à se raconter !

Cette semaine, j'ai fait mes derniers contrôles en 5ème, du travail de groupe en 4ème, des jeux en 3ème (sur les fonctions, je te rassure). Ça sent la fin de l'année, même si les conseils ne sont pas encore passés. Il fait une chaleur suffocante dans ma salle, je crains le pire quand il fera vraiment chaud, et on ne peut pas ouvrir les fenêtres... Dur dur !

Anita a chanté dans la chorale de son école, deux soirs, mais nous étions autorisés à y aller seulement un soir (il n'y avait pas assez de places, sinon !). C'était très chouette, tous ces enfants colorés sur scène, enjoués et sérieux à la fois ! Un beau travail !
À propos d'Anita, nous sommes retourné chez la psychologue, à sa demande, et ça lui a fait du bien. Je ne sais plus si j'en ai parlé ici ou pas, mais une histoire de harcèlement est venue se greffer à ses angoisses existantes. Elle avait besoin d'en parler. La psychologue lui a fait faire un exercice super : écrire sur un papier les paroles blessantes qu'elle a entendues ("t'es bête", "pleurnicharde", "mêle toi de tes affaires", "on ne veut pas jouer avec toi" etc etc), et Anita a pu les rayer, les râturer dans tous les sens, chiffonner la feuille et la jeter à la poubelle. Elle avait le sourire quand on l'a retrouvée à la fin de la séance !
La psychologue m'a confirmé ce que je savais déjà : au-delà des difficultés immédiates que crée le harcèlement, il engendre aussi des "séquelles" bien plus graves, ancrées dans la tête de la personne harcelée, et si on ne traite pas assez tôt le problème, ça peut resurgir à plein de moments de la vie, plus tard, à l'adolescence, à l'âge adulte... Je ne veux pas qu'Anita soit fragilisée et déstabilisée par tout ça. Même si j'ai conscience que son positionnement est parfois à revoir, justement, nous y travaillons.
On s'est même rendu compte qu'elle avait déjà pas mal évolué, notre biquette.
Prochaine étape : une osthéopathe-kinésiologue, parait que ça peut être miraculeux, alors on tente !

Je ne suis toujours pas retourné à la gym, mais je fais pas mal de vélo, et les cours de danse sont intensifs, à quelques jours du gala !... On a aussi retenté la sortie familiale en vélo, à 5, cette fois, et c'était bien. 6 petits kilomètres, avec une pause pizza devant le Maillé Brézé (pour les nantais qui me lisent : ils ont ouvert un genre de guinguette où tu peux prendre des pizzas, des petits sandwichs, des grosses salades, des galettes, C'est très bon, très sympa, avec vue sur le bateau, des tables en bois à partager, sur le bien nommé quai des plantes, et c'est jusqu'à fin octobre, je crois !), puis on a poussé jusqu'à la carrière Miséry, avec un petit concert, puis jusqu'au parc des Oblates. On est rentrés vers 17h, juste avant l'averse quasi quotidienne.
J'ai continué le tome 3 de L'amie prodigieuse, petit à petit, j'avance.
Nous avons regardé The greatest showman, avec Abibi, et je me demande comment on a pu passer à côté quand il est sorti ?!? C'est une super comédie musicale, hyper rythmée, esthétiquement très réussie, à la mise en scène bien ficelée, j'ai adoré. Je le rajoute sur ma liste de films à montrer aux filles, et peut-être même sur celle de mes films préférés ! Si tu aimes les comédies musicales, fonce !
Avec les filles, nous avons regardé Forrest Gump. Gros succès et un vrai plaisir de le revoir !

La fête de l'école de Maïté approche à grands pas, il y a plein de choses à faire. Je suis un peu attristée de voir que peu de parents ont envie de s'investir, en tenant un stand, mais bon, j'imagine que sur le moment, on trouvera des bras pour nous aider !...
Quoiqu'il en soit, il faut trouver des planchas pour les saucisses, aller récupérer la tireuse à bières, emballer les lots pour la pêche à la ligne et le chamboule-tout, commander les pellicules pour les Polaroïd, réfléchir aux modèles de maquillage, trouver des tables... On est quelques-uns impliqués, heureusement, mais je trouve tellement dommage qu'on ne soit pas plus nombreux ! En plus, d'un point de vue tout à fait personnel, cette kermesse tombe exactement pile au mauvais moment...
Ben je m'investis quand-même !!!!Raaaaaaaaaa.

Et pour finir cette semaine, elle marque le début des grandes vacances de Rosalie, qui est bien heureuse d'avoir 3 mois de grasses mat devant elle !!!
(Je suis frustration et jalousie)

Et mes petits bonheurs, dans tout ça ?!?

* Lundi, la petite discussion les yeux dans les yeux avec un élève bien relou (dont on verra peut-être les bénéfices dans quelques années, qui sait ?...)

* Mardi, mes élèves de 5ème, à fond dans leur jeu

* Mercredi, Rosalie rentre de son séjour à Guérande

* Jeudi, Anita sort apaisée de son RV chez la psychologue

* Vendredi, un déjeuner entre collègues, au soleil

* Samedi, un apéro sur la terrasse, tous les 5

* Dimanche, rentrer de notre balade à vélo avant la pluie

Belle semaine à toi, là, moi, y'a du costaud, je suis pas sûre d'en ressortir vivante !
(Enfin si, bien sûr, mais dans quel état ?!?)