Une semaine de folaï !!! Rien que ça !!!

J'ai pris les choses les unes après les autres, tout s'est passé sans accroc, mais ce soir, je suis rincée !

Je te donne un exemple ?
Mercredi.
Emmener les filles à l'école.
Aller chercher Anita à 11h pour aller chez la kinésiologue.
12h, réunion avec mon équipe de maths, pour essayer de faire la répartition de la prochaine rentrée.
13h, manger un bout, costumer et maquiller Maïté.
13h30, la déposer à sa répétition de danse.
14h, laisser les vélos chez Go Sport pour la révision d'avant les vacances.
15h, préparer un pique-nique pour Anita et moi.
16h, aller chercher Maïté, et rejoindre Abibi et Anita à la salle de théâtre de Rosalie.
17h30, *clap clap clap*, Rosalie termine son théâtre.
17h45, s'habiller, se maquiller, se préparer, avec Anita.
18h30, à notre tour de répéter !
22h30, on rentre à la maison.

Ahem...

Comme la veille, il y a eu la visite médicale obligatoire de grande section pour Maïté, un conseil de classe et une soirée empaquetage de 200 lots pour la pêche à la ligne, et que le lendemain, c'était 2 conseils de classe, fin du club lecture d'Anita, autant te dire que je ne me suis pas ennuyée...

Cette semaine de la mort, j'ai vécu plein de petits et grands bonheurs.

Par exemple, il y a eu les galas de danse. Je dis "les" parce que Maïté a dansé de 19h à 19h45, et Anita et moi de 21h30 à 23h30.
Et qui dit gala, dit répétition générale. Une première fois sur scène pour MaMaille, mercredi. Fière comme une papesse (ça se dit, tu crois ?), avec son mascara et son rouge à lèvres !
J'ai adoré la voir danser, j'ai adoré être dans les coulisses avec Anita, j'ai adoré danser sur scène et sous les lumières. Je me suis trompée dans la première danse, bien sûr, mais j'ai souri, on a pris du plaisir avec mes 9 copines de danse, et c'est bien le plus important !

Vendredi soir, c'était la fête de l'école de Maïté. Notre neuvième (!) et dernière kermesse en maternelle. Une page se tourne.
Je ne suis pas nostalgique, je ne peux pas dire non plus que ça ne me fait rien, bien entendu, mais j'ai vécu ça comme un moment normal de la vie qui avance. Je suis toujours attendrie de voir mes toutes petites grandir. Et de voir Maïté si à l'aise avec sa classe, si dégourdie dans cette école qu'elle connaît par coeur (et nous aussi !), ça m'a fait plaisir.
La fête s'est bien passée, tout le monde avait l'air content, les saucisses et la bière sont partis comme des petits pains (avec du ketchup), les enfants se sont maquillés, ont chamboule-touté, gagné des playmobils, couru dans tous les sens.
Comme je fais partie des représentants de parents (appelle-moi Madame la Présidente !), ça a commencé tôt, dès 16h30, pour installer les tables, les planchas, les guirlandes, la sono, les stands, etc etc... Beaucoup d'énergie, mais ça valait évidemment le coup !

Samedi, comme j'avais peur de m'ennuyer, c'est ce jour-là que j'avais casé l'escape game que ma tante m'a offert pour mon anniv et celui de Rosalie. Et celui de ma soeur ! Elles ont donc eu l'immense bonheur de se taper vivre la kermesse de Maïté, de se coltiner voir les 3 heures et quelques de gala.
Et au milieu, on a sauvé le monde en 39 minutes ! Trop fortes !

Et dimanche, on a pu écouter Anita avec son cours de guitare. Elle a drôlement progressé, je trouve. Et si c'est parfois laborieux pour elle de s'entraîner toute seule à la maison, là, elle s'est appliquée, elle a joué bien fort. Et puis MaNit, elle rayonne, sur scène. Elle est le genre de personne à prendre la lumière, c'est joli à voir !

En parlant d'Anita, notre rendez-vous chez la kinésiologue a tenu ses promesses. Ce n'est que le début, on y retourne début juillet, mais je me remets à espérer que ça l'aide à s'apaiser... Je ne sais pas si tu as déjà été chez une kinésiologue, mais c'est une expérience assez dingue. Moi qui suis assez peu réceptive aux trucs chelous (je suis très terre-à-terre, dans mon genre), je dois dire que je passe doucement mais sûrement du côté de ceux qui pensent que quand-même, c'est étonnant...
La dame, une kiné-osthéo devenue kinésiologue, a cerné Anita très vite, sans que j'aie besoin d'en dire beaucoup. Elle a tout de suite "vu" que c'était une hyper-sensible, qui porte en elle les malheurs du monde (rien que ça). Quand elle a commencé à faire des gestes bizarres (elle démélait des pelotes invisibles avec ses doigts ?...), à faire sentir un quantique olfactif (saveur agrumes, pour Anita, qui symbolise l'indépendance) et à évoquer le fait qu'elle est coupée en mille morceaux, à force de se soucier des autres, de se faire du souci pour les autres, qu'elle était très difficile à soigner, mais qu'elle avait réussi à la recentrer, là, j'avoue que j'ai été perdue. Mais je laisse faire, Anita est, elle, très réceptive, et c'est tout ce que je demande.
Ça lui fait du bien d'entendre de quelqu'un "je te comprends, j'étais comme toi, quand j'étais enfant". Sa maîtresse aussi, lui dit ça. Et mine de rien, je pense que ça la rassure, de voir des adultes qu'elle pourrait être. Enfin je dis ça, j'en sais rien, mais c'est marrant de voir en quelques mois des personnes qui se reconnaissent en elle, elle qui a tellement de mal à être elle-même !...
(Comment ça, c'est pas clair ?!?)

Au collège, ça sent la fin d'année, et les emplois du temps aménagés se préparent (pour permettre aux 3èmes de réviser le brevet), les convocations pour la surveillance et la correction arrivent dans les casiers.

Et maintenant, il faut que j'aille dormir.

Ou les petits bonheurs les plus décousus de l'histoire des petits bonheurs !

* Lundi, un peu de shopping avec Roro

* Mardi, un RV du midi qui s'annule, et une pause dej rallongée

* Mercredi, faire une esquisse de répartition pour la rentrée 2018

* Jeudi, boire un monaco entre deux conseils de classe avec une collègue

* Vendredi, le papillon-sablé à la framboise, offert par une de mes élèves pour l'Aïd

* Samedi, je me suis fait un copain-rat et un copain-tête de mort !

* Dimanche, le petit tour au marché, matinal (merci ma Tessoeur et son heure de train !)

Belle semaine à toi, je commence à compter les dodos (19), même si maintenant que TOUT est passé, ça va être plus cool !