Tous les ans, il y a LE PREMIER JOUR DU RESTE DE TA VIE, ou LE PREMIER JOUR DES GRANDES VACANCES.

Finies les semaines qui s'enchaînent, du lundi matin au vendredi soir, avec des week-ends de respiration, un peu, parfois bien studieux aussi.
La vie d'un prof est rythmée par les années scolaires. Tu sais : on achète des agendas de septembre à septembre ; quand on parle de fin d'année, on ne pense pas aux fêtes de Noël et du jour de l'an, mais au mois de la mort juin ; et le début d'année est fin août plutôt que début janvier (il m'est même arrivé de prendre des bonnes résolutions le 1er septembre, alors que rarement le 1er janvier) ; quand on parle de reprise, il faut préciser laquelle, celle des congés de Toussaint, d'hiver, de printemps ?... ; on ressent une fatigue intense toutes les 6 semaines environ (parfois au bout de 5 semaines, quand on est dans la première zone), comme si on était conditionné.

Les années se suivent et se ressemblent, tout en étant terriblement différentes.

Aucune plainte dans mon blabla, je ne changerai de vie pour rien au monde, mais je me rends bien compte que je ne suis pas toujours dans la "vraie vie" des gens qui travaillent autrement.

Bref, deux photos pour ce dredi au goût particulier, celui annonçant la vie douce d'été.

moi 6 7

Sourire de circonstance et cheveux fous.

Rosalie lunettes

Dans les yeux de ma fifille.