(ceci est un message avec de la mièvrerie dedans) (je t'aurais prévenu(e))

Hier, mon mec a eu 40 ans.

Il devait être en déplacement toute la semaine, mais il a pu finalement faire un saut à Nantes juste pour la soirée (c'était sur la route de Paris à Belfort). Et heureusement, parce que je n'aurais pas tellement aimé ne pas passer ce cap avec lui...

Mon mec, à 40 ans, il est encore plus beau qu'à 20. D'ailleurs, c'est simple, il est de plus en plus beau. De plus en plus chauve, de plus en plus barbu et de plus en plus tatoué aussi, mais sans doute que ça va avec.

À 16 ans, je l'ai aimé. Quasi instantanément.

À 20 ans, je l'ai aimé si fort qu'on s'est installé enesemble, à Nantes.

À 25 ans, je l'ai aimé tellement fort qu'on s'est dit oui. Tous les deux. Devant tous nos amis, nos familles.

À 27 ans et demi, je l'ai aimé comme une dingue, et nous avons fait un mélange de lui et moi : Rosalie. Pas trop raté, le mélange, je dois dire.

À 31 ans et demi, je l'ai aimé à la folie, alors on a remis ça : Anita.

À 35 ans et demi, je l'ai aimé passionnément, et Maïté est arrivée.

À 40 ans, je l'aime encore plus.

Bien sûr, il a des défauts qui me rendent folle très souvent. Évidemment, nous avons traversé des moments pas faciles. Forcément, la vie est faite de hauts et de bas, et nous nous laissons parfois embarquer par un quotidien chargé.

Mais aujourd'hui où je le vois si grand (à 40 ans, on est grand, non ?), je ne veux retenir que le meilleur. Me concentrer sur le meilleur.
Si on m'avait dit, à l'été 93, qu'on serait encore là, ensemble, pour nos 40 ans, je ne l'aurais pas cru. Pire, j'aurais ricané, de ces ricanements qui disent clairement "n'importe quoi !!!". Ce n'est pas que je n'y croyais pas, non, j'avais même plutôt envie d'y croire, mais je pense pouvoir dire que je n'avais pas tellement envie que ça arrive. C'est vrai, j'ai entendu toute ma vie "les couples qui se connaissent si jeunes, c'est quand-même pas normal, si ?...".

J'en sais rien, à vrai dire. Je n'ai pas choisi. C'est arrivé comme ça.
Je n'ai pas choisi de tomber sur lui cet été-là, je n'ai pas fait exprès de tomber amoureuse et que ce soit réciproque. Ce qui est sûr, en revanche, c'est que j'ai choisi de vivre chaque jour comme si tout ça pouvait se terminer demain.
Je ne regrette rien. Je n'ai pas l'impression d'avoir gâché ma jeunesse, ni ma vie. Loin de là !...

Alors tu sais quoi ?
Je vais continuer à ne pas y croire. Si tu me dis que nous serons encore là dans 10 ans, je vais me mettre à ricaner un peu bêtement, genre "oh oh oh, alors là !..." (<- scepticisme caché dedans).

Et d'ici là, je vais continuer à le regarder grandir, mon mec, si tu veux bien.

Manu 40 ans

Bon anniversaire mon amoureux !...

Pour ses 40 ans, je lui ai offert un cactus, et un voyage à New-York. Piquant et magique, comme lui.