À chaque changement d'année, on fait un genre de bilan. Enfin pas forcément, mais ça se fait, quoi.

On peut même prendre des bonnes résolutions.

AHAHAHAHAHAHAHAH.
(pardon)

Je suis devenue super fortiche en bonnes résolutions depuis que... je n'en prends plus !!! Essaie, c'est super facile, tu vas voir : il suffit de ne rien attendre de spécial, et de prendre tout ce qui arrive. TOUT ce qui arrive. Même les petits tracas du quotidien, les grains de sable, les petits cailloux dans les chaussures. On les prend, parce que ça fait partie de la vie, et qu'une vie toute lisse, sans frottement, ce serait pas rigolo.

(Si ? Bon).

Pour 2017, qui rime avec fête (alouette), je me souhaite donc de ramasser ces petits cailloux, ces grains de sable, et de les empiler dans un bocal. Hop, un pot à confiture (celui qui a un couvercle blanc à carreaux rouges), je les entasserai, et je les regarderai avec tendresse.Être vivante, avec les hauts et les bas, c'est bien ce qu'il y a de plus beau.

2016 aura été un poil bancal. Beaucoup de mauvaises nouvelles dans les actualités (et toutes ces disparitions, quand-même... Bowie, Leonard Cohen, Debbie Reynolds !!!!!!! Et j'en passe !), beaucoup de hauts-le-coeur, face à tant d'horreurs.
J'ai trop souvent eu la nausée, et l'échéance politique du mois de mai ne va pas m'aider à aller mieux.

Mais bon.

Il y a eu aussi...

En janvier, commencer l'année avec quelques jours en gîte avec les copains. Beaucoup de partages et de rire, ça fait du bien. Quelques soirées en amoureux, aussi. Ça aussi, ça fait du bien.. On a par exemple enfin été manger chez Lulu Rouget (excellent), et on est allés au concert de Lily Wood and the Pricks.

En février, une -super- semaine au ski entre copains. Un concert génial avec la classe dont je suis prof principale, un souvenir pour longtemps. Un voyage en Italie avec des élèves de troisième, un bon crû. J'ai confié les filles à mes beaux-parents, et j'ai rejoint Abibi sur Paris, où il travaillait. Au programme : une super soirée *love*, et une journée de balade pour moi, au gré de mes envies. Hmmm....

En mars, les anniversaires de Rosalie et Anita, évidemment. Ma grand-mère fête ses 95 ans, et elle commence à décliner... Quelques allers-retours à l'hôpital ont raison de son moral, et il va falloir lui trouver une maison de retraite... Une première soirée au Bootlegger, notre nouveau bar à cocktails. Un merveilleux week-end à côté du Mont-Saint-Michel, dans une maison jolie-jolie, tous les 5.

En avril, une semaine de vacances avec mes copines-anciennes collègues, dans une maison avec piscine et jacuzzi. Nos enfants ont joué, et nous, on a papoté, rigolé, et joué aussi. On a fait des balades en vélo. Génial ! Il y a eu Anita sur scène, aussi, en petit chaperon rouge plus vrai que nature. On a bien avancé sur le planning des travaux, puisqu'on a trouvé l'appartement qui nous accueillera pendant le chantier. Il a le mérite d'être à 5 minutes à pied de la maison, et de ne pas être trop petit (2 chambres, 80 m2).

En mai, une cousinade dans la Creuse, riche de bons moments, de bons petits plats, et de plein de jeux, encore. Le spectacle de cirque de Rosalie, si à l'aise sous la lumière des projecteurs, au milieu de la piste. Le concert de Jeanne Added, une grosse claque !

En juin, le dernier spectacle de chorale de Rosalie (dernier car les chefs de choeur arrêtent, quel dommage !...), avec la venue de mes parents pour l'occasion. Le gala de danse de ma soeur et ma nièce a définitivement achevé de me convaincre de retrouver un cours de danse. Nous passons notre première nuit dans l'appart de transition : ça se précise !

En juillet, l'île de Ré, comme tous les ans (que j'aime d'amour). Où on a pu fêter l'anniversaire d'Abibi. Une grande et belle fête en Aveyron pour les 10 ans de mariage de copains, avec des retrouvailles touchantes. Le début de nos travaux : la maison est toute cassée, et nous, on est contents !

En août, des vacances remplies de copains, dans plein d'endroits différents, avec du soleil et des baignades.
Par exemple, on a découvert l'Île d'Yeu. J'ai adoré.
Mais on a aussi rejoint des copains dans les Landes, puis dans le Périgord, puis en Vendée. Bien rempli, j'te dis.

En septembre, un emploi du temps pas si mal, et surtout une rentrée sereine pour Rosalie en sixième. Danser à nouveau, j'ai arrêté il y a 20 ans en arrivant sur Nantes, et j'ai tout de suite adoré retrouver des sensations oubliées.
Ma rentrée à moi au collège a été bien plus sereine que celle de l'an dernier, et c'est pas dommage.

En octobre, une soirée dans un bar à coktails avec ma soeur et des copines, avec des fous rires à gogo. Les premières fois où Roro a gardé Tessoeurs, de la sortie de l'école au coucher, en passant par les devoirs, le bain et le repas. Quelques jours en Bretagne à m'incruster pendant les vacances de ma soeur. Nos débuts dans le géocaching.

En novembre, une balade en forêt, avec un pique-nique sous le solei un 1er novembre. Bien sûr, mon anniversaire, qui a coïncidé avec la fête des 40 ans d'un copain. Le chantier de la maison qui reprend après trois semaines d'arrêt. On piaffait d'impatience. Il faut dire que ça avance bien, sinon, et que le résultat semble à la hauteur des sacrifices faits !

En décembre, Maïté a eu 4 ans, ma grande fifille chérie... Noël, avec son lot de cadeaux. Le jour de l'an, dans notre nouvelle maison presque terminée (courage, plus que quelques semaines !...), entourée de plein de copains que j'aime et qui étaient en forme. C'était beau à voir, tout ce bonheur concentré, tous ces gens qui me sont chers, heureux d'être là ensemble. Aaaaaaahhhhhhh.
(Et comme ça, j'oublie les kilos de confettis lancés à minuit ! ^^)
Je n'oublie pas non plus que la première moitié du mois de décembre a mis mes nerfs à rude épreuve, tant elle a été remplie de réunions en tout genre, de soirées tardives au collège, et il a fallu faire preuve de doigté pour tout caler. Parallèlement, les week-ends travaux se sont enchaînés, et j'ai parfois eu l'impression de délaisser les filles... Pour la bonne cause, certes, mais quand-même !...

2016 aura été une année riche. Dense. À 1000 à l'heure.
Et pour 2017, j'ai envie de plein de choses :

* Fêter dignemant et à de nombreuses reprises notre nouvelle maison, en lançant un tas d'invitations
* Écrire davantage, ici et tout court
* Prévoir des escapades à deux
* Jouer et rire avec les filles
* Continuer à maîtriser mon poids
* Demander ma mutation, pour voir
* Passer le cap des 40 ans avec brio (et tous nos potes qui vont aussi les fêter)
* Danser encore
* Passer du temps avec mes copines
* Un voyage à NY ?... (ben quoi ?!?)
* Un nouveau tatouage
* Mieux consommer, mieux gérer nos déchets
* Cuisiner davantage

Être heureuse, encore et toujours.